EN DIRECT. Curiosity: Revivez l'atterrissage réussi du robot sur Mars

44 contributions
Publié le 6 août 2012.

ESPACE - Après un voyage de près de 9 mois...

La vidéo en direct, via Nasa TV:

Free live streaming by Ustream

9h25: Ce live est désormais terminé
Merci à tous ceux qui ont vibré avec nous de bon matin. En Californie, il est 0h30 et l'heure d'aller se coucher. Mais à Paris et à Londres, les JO continuent en direct sur 20 Minutes.

9h20: Et maintenant?
Selon la Nasa, les premières images couleur et HD devraient arriver dans les 2 ou 3 prochains jours. Pendant environ 2 semaines, le rover devrait rester sans trop bouger afin de vérifier que tous ses instruments fonctionnent. L'exploration pourra ensuite commencer et va durer deux ans. Globalement, des ordres sont donnés depuis la Terre mais Curiosity se déplace de manière autonome et évite les obstacles grâce à une série de capteurs. Il va moins vite qu'Usain Bolt, à environ 90 mètres par heure au maximum.

9h10: Le GIF de la victoire
Au moment du contact avec le sol:

9h00: "Coopération internationale"
7 pays ont participé, dont France, Allemagne, Russie, Canada, Espagne. Pour les Frenchies, le CEA a notamment aidé à réaliser la ChemCam, qui permet d'analyser des roches à distance.

8h55: "Un atterrissage très clean"
Le mot qui revient le plus souvent, c'est "nominal", soit, dans le bouche de la Nasa, "tout s'est passé exactement comme prévu" avec un atterrissage "très clean".

8h40: Curiosity remercie ses fans
Comme Agnel ou Manaudou:

8h40: "Moins de 7 dollars par Américain"
L'un des cadres de la Nasa a bien du mal à faire taire la salle, surexcitée. "C'était comme un film d'aventure". Il parle de Teddy Roosevelt et des jeux olympiques. Il n'a pas tort, on a autant vibré que lors de la finale du 100m. Il ironise: "Ce film a coûté moins de 7 dollars par Américain" (2.5 milliards de dollars dépensés pour 300 millions d'Américains)

8h30: Félicitations d'Obama
«Innovation, santé, recherche... Les progrès ne sont possibles que si nous continuons d'investir dans la conquête spatiale», lâche le Mr Science d'Obama. "A ceux qui doutent de notre engagement, il y a désormais un rover US de la taille d'une voiture sur le sol martien, longue vie à la Curiosité américaine", conclut-il.

8h20 "Welcome to Mars"
"Bonsoir tout le monde, bienvenue sur Mars", plaisante un scientifique de la Nasa, qui présente le patron de l'agence, Charlie Bolden. Ce dernier remercie tous les pays qui ont collaboré. Selon lui, Curiosity va permettre de répondre à l'une des plus " vieilles questions de l'Univers: la vie a-t-elle pu se développer" ailleurs que sur Terre.

8h10: Conférence de presse dans 5 minutes
Le flux vidéo est en pause pour l'instant et devrait redémarrer vers 8h15.

8h05: Les images officielles
Sur le site de la Nasa ici, ou celui de la mission MSL (Mars Science Laboratory)

7h55: Une autre image
Curiosity tweet une autre image en lien:

7h38: Première image
C'est en noir et blanc, l'image fait 64x64 pixels: On y voit la roue du rover sur le sol martien (premier plan), avec son ombre et le reflet du Soleil. Le soleil depuis Mars!!! Désolé pour les points d'exclamation, mais voilà des moments rares.

7h32: TOUCHDOWN CONFIRMED
Explosion de joie, les high 5 pleuvent, tous les scientifiques de la Nasa sautent dans les bras de leurs collègues!

7h31: 500 mètres d'altitude
C'est quand même fou que tout ait été minuté, reste à réussir à se poser en douceur.

7h30: Parachute déployé!!!

7h27: Connexion revenue
Pas encore de données. Mais si ca y est!!! Curiosity se dirige bien vers sa cible. Ceci n'est pas pour les cardiaques.

7h25: C'est parti pour la descente
Entry !! Tout va bien pour l'instant.

7h22: Perte de signal normale
La Nasa s'attendait à perdre le contact quelques minutes. Maintenant il va falloir qu'il revienne. Et c'est fait "2 minutes before entry, roger that!"

7h19: 6 minutes avant l'entrée!!
Il y a des coeurs qui doivent faire boum boum tchac à la Nasa, le nôtre accélère en tout cas.

7h15: Descente imminente
On est à quelques minutes de l'entrée dans l'atmosphère. Pour l'instant le rythme cardiaque de Curiosity va bien et le satellite Odyssey a réussi à se positionner.

7h10: Idée de lecture
Mars a depuis longtemps fait rêver les auteurs de SF. Un classique, quasi documentaire: La trilogie Mars la rouge/verte/bleue de Kim Robinson. Attention, le rythme est plutôt lent.

7h05: Des cacahuètes pour porter chance
Si vous vous demandez pourquoi l'équipe de la Nasa mange des cacahuètes, c'est une tradition depuis la sonde Ranger 7, en 1967. Après six échecs pour envoyer une sonde prendre des photos sur la Lune, des cacahuètes avaient été distribuées dans la salle de contrôle pour grignoter. Et la sonde avait réussi sa mission. Depuis, c'est donc "pass the peanuts" juste avant un moment critique.

6h55: Interview à venir
On ne va pas vous mentir: on a mis en boîte une interview de Dan Limondi, de la Nasa, qui a bossé sur le bras robotisé de Curiosity. Et on prie très fort pour que la mission soit un succès, sinon l'article sera bon pour la poubelle. Il nous a confié qu'environ "10.000 trucs pourraient mal se passer" mais qu'il était "confiant".

6h50: 14 minutes de différé
Mars, ce n'est pas la porte à côté. Du coup, le temps que le signal parvienne jusqu'à nous, 14 minutes s'écoulent. Tension dramatique du narrateur: "Au moment où nous recevrons le signal de l'entrée dans l'atmosphère, Curiosity sera déjà soit au sol, soit explosé" en mille morceaux.

6h45: Bienvenue dans le centre de contrôle de la Nasa
Qui n'a rien à envier à celui de la CIA:

6h40: La bande-annonce hollywoodienne
Pour ceux qui l'ont raté, voici le trailer de la Nasa. Non, Michael Bay n'était pas aux manettes, mais ça envoie du bois, avec une bande-son digne d'Inception.

6h31: H-1
La sonde est à moins de 10.000 miles (16.000 km) de Mars. Jusqu'ici, tout va bien.

6h30: Le maillon faible: un vieux satellite
Si tout se passe bien, il est possible qu'on ne le sache pas tout de suite. Curiosity va en effet se trouver du "mauvais" côté de Mars et doit s'appuyer sur Odyssey, un satellite de plus de 10 ans en orbite de la Planète rouge pour relayer son signal. Problème, il manque quelques pièces au satellite et le manoeuvrer est compliqué. Selon la Nasa, la fenêtre pour tout synchroniser est d'environ 5 minutes. Bip bip biiiip. Encore plus intense que 24 heures Chrono.

6h20: Curiosity tweet home

6h15: Un atterrisage compliqué
Atterrissage, ou "amarsissage"? Les précédents rovers étaient protégés par des gros airbags. Oui mais voilà, à 900 kilos, le bébé est trop lourd pour cela, surtout en arrivant à 22.000 km/h. Du coup, le vaisseau qui l'emmène va d'abord déployer un super parachute. Puis se séparer de toutes les parties superflues. Enfin, des rétrofusées vont inverser la poussée. Comme la Nasa ne veut pas que son engin souffre (à cause du souffle des fusées sur la surface), un câble doit enfin se dérouler pour les 20 derniers mètres et déposer en douceur le rover sur le sol.

Les liens pour suivre l'événement:
- le flux vidéo en tête d'article, via Nasa TV
- pour ceux qui préfère un flux "brut" sans les commentaires, c'est ici
- le compte Twitter,
On le rappelle: il n'y aura ni photo, ni vidéo en direct. La connexion de 8 kbits/sec est trop faible pour cela. La sonde envoie donc simplement des updates textuelles sur le statut de la mission, et la Nasa traduit le tout pour le grand public.


6h00: H-1h30!
Bonjour à tous les lève-tôt! Il est 6 heures en France, 21h00 en Californie où je me trouve, et c'est parti pour ce direct. Pas de JO mais bien de la science, avec Curiosity qui procède à son approche finale de la Planète Rouge.

De l'aveu-même de la Nasa, il y a «au moins 10.000 trucs qui pourraient mal se passer» lors des «sept minutes de terreur» de la descente finale. Mais si tout va bien, le robot Curiosity devrait se poser sur Mars lundi matin à 7h31 (heure française) et commencer son exploration de la Planète rouge. Son objectif: déterminer si notre voisine a été, ou est encore, habitable.

 

 

Après 9 mois de voyage pour rejoindre Mars et plus de 2,5 milliards de dollars investis dans la mission, les derniers instants seront les plus critiques. La sonde va pénétrer dans l'atmosphère martienne à 125 km d'altitude, à une vitesse de 21.000 km/h. Elle va alors décélérer et chauffer à plus de 900°, protégée par un bouclier thermique. A 11 km d'altitude, un parachute supersonique doit se déployer, réduisant la vitesse de 1.500 km/h à 450 km/h. A plus de 4 tonnes, le bébé est trop lourd pour un atterrissage en douceur. La partie supérieure et le parachute doivent donc se détacher, et des rétrofusées prendre le relais. Pour éviter des dommages, le reste de la sonde doit se stabiliser à 20 mètres du sol et, enfin, dérouler un câble pour déposer délicatement le robot de 900 kilos, (de la taille d'une voiture), jusqu'à ce que ses six roues touchent le sable d'une plaine du cratère de Gale.

 

Comment suivre la descente

La Nasa a mis le paquet. Sur Twitter ici et sur Ustream, avec un premier flux brut et un second agrémenté de commentaires ou encore sur NasaTV, avec une prise d'antenne prévue à 4h00 du matin. Malheureusement, il n'y aura pas de vidéo ni de photos diffusées pendant la descente. Avec une connexion de 8 kbits (sept fois plus lent que les modems 56k des années 90), il y a juste de quoi envoyer de courts messages sur la progression de la mission. Le premier cliché, en noir et blanc, devrait arriver environ 90 minutes après l'atterrissage, et il faudra environ 2 jours avant de recevoir les premières images haute-résolution.

>> Rendez-vous sur 20 Minutes à partir de 6h lundi matin pour suivre en direct ce grand moment de l'exploration spatiale.

 

Philippe Berry
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr