La Nasa veut placer un astéroïde en orbite autour de la Lune

22 contributions
Publié le 3 janvier 2013.

ESPACE - Une étape potentiellement importante pour la poursuite de la conquête spatiale...

Si tu ne peux pas aller jusqu'à un astéroïde, amène l'astéroïde jusqu'à toi. Selon The New Scientist, la Nasa songe sérieusement à envoyer une sonde harponner un gros caillou et à le remorquer pour le placer en orbite lunaire dans les années 2020.

La mission, pilotée par le Keck Institute for Space Studies de l'Agence américaine, coûterait environ 2 milliards d'euros (à peine plus que Curiosity) et se déroulerait en cinq temps:

  1. lancer une sonde via une fusée Atlas V
  2. voyager pendant plusieurs mois jusqu'à un astéroïde d'environ 7 mètres de diamètre
  3. le capturer dans un sac géant de 10-15 mètres
  4. le remorquer doucement pendant plusieurs années
  5. le placer en orbite lunaire, au point de Lagrange Terre-Lune L2 (où les forces gravitationnelles des deux corps s'annulent, permettant à l'astéroïde de rester à la même position relative par rapport à la Terre et à la Lune)

Minage d'astéroïde

Pourquoi la Nasa veut-elle offrir un compagnon à la Lune? Certains astéroïdes sont riches en métaux précieux et en eau; les miner permettrait de récolter des matériaux vitaux pour la conquête spatiale, et le faire au voisinage de la Terre est plus économe et moins compliqué que sur place. A très long terme, certains gros cailloux seraient également la cible idéale pour établir des colonies humaines.

Que ceux qui imaginent déjà une fausse manip de la Nasa et un Armageddon géant se rassurent: même dans le pire des cas, l'astéroïde considéré est d'une taille comparable à celle du satellite UARS, récemment retombé sur Terre. La probabilité qu'un tel corps s'écrase sur une zone habitée est extrêmement faible (1 sur 3.200).

Philippe Berry
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr