La fusée Ariane 5 au décollage, le 5 juillet 2012.
La fusée Ariane 5 au décollage, le 5 juillet 2012. - JM.GUILLON/AP/SIPA

Reuters

Ariane 5 continue sa belle année 2012. Le lanceur européen a mis sur orbite les satellites de télécommunication Intelsat 20 pour l'opérateur international Intelsat et HYLAS II pour l'européen Avanti Communications, a annoncé jeudi Arianespace.

Le décollage s'est déroulé à 17h54, heure de Guyane (21h54 en France) depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française, dans un ciel parfaitement dégagé.

 

Le satellite Intelsat 20 a été le premier a être placé en orbite à près de mille kilomètres d'altitude, vingt-huit minutes après le décollage de la fusée. Construit en Californie à Palo Alto par Space Systems/Loral et d'un poids de 6.094kg, il vient en remplacement des satellites Intelsat 10 et Intelsat 7.

 

50 lancements réussis d'affilée

«C'est un succès important pour nous, 2012 est une année avec cinq lancements dont trois ce mois-ci, du jamais vu», indique le directeur d'Intelsat, Jean-Luc Froeliger. C'est le 53e satellite lancé par Arianespace pour l'opérateur. La durée de vie opérationnelle d'Intelsat 20 est de 24 ans et l'ensemble du projet, développement et lancement compris, avoisine les 400 millions d'euros.

 

Trente-quatre minutes et dix-sept secondes après le lancement, Ariane 5 a mis sur orbite le satellite HYLAS II pour Avanti Communication. Il a été construit par Orbital Sciences corporation en Virginie aux Etats-Unis.

 

D'une masse au décollage de 3,3 tonnes, sa durée de vie opérationnelle est de plus de 15 ans.

Un peu plus imposant en taille par rapport a son petit frère HYLAS I, lancé par Arianespace en novembre 2010, HYLAS II l'est aussi par ses capacités, fait valoir David William, directeur opérationnel d'Avanti Communications.

 

C'est le quatrième lancement d'une Ariane 5 cette année, le 50e lancement réussi d'affilée pour Arianespace, qui bat ainsi le record en la matière comme l'a affirmé son PDG Jean-Yves Le Gall qui y voit «le signe de la forme olympique» du lanceur européen.