Un étudiant chinois chez l'ophtalmologiste.
Un étudiant chinois chez l'ophtalmologiste. - AFP/STR

P.B.

L'Asie ne voit plus clair. Selon une étude parue dans le Lancet, entre 80 et 90% des étudiants asiatiques sont myopes à la sortie du lycée. En France ou au Royaume-Uni, le taux est estimé à environ 30% mais il est en hausse chez les plus jeunes.

Selon les chercheurs, cette explosion des myopies en Asie serait liée à deux facteurs: une augmentation du temps passé à étudier et une diminution du temps passé dehors exposé à la lumière naturelle. Il semble en effet que l'exposition à la lumière du soleil booste le niveau de dopamine, un neurotransmetteur qui jouerait un rôle-clé pour empêcher l'oeil de s'étirer –ce qui rend une image floue.

 

Pendant longtemps, de nombreux scientifiques ont estimé que la génétique était cruciale dans la myopie. Mais selon le professeur Ian Morgan, si c'est le cas pour certains cas de myopie graves, l'environnement pourrait jouer un rôle primordial. «La facteur qui a changé n'est pas génétique mais bien environnemental», note-t-il.