Disparition des dinosaures : une histoire tuée dans l'oeuf

21 contributions
Publié le 17 septembre 2012.

La disparition subite des dinosaures, il y a 65 millions d'années, ...

La disparition subite des dinosaures, il y a 65 millions d'années, a donné lieu à toutes sortes de spéculations. Une équipe scientifique suisso-britannique voit dans la stratégie reproductrice de ces animaux fascinants qui pondaient des oeufs, un nouvel élément d'explication.

Il ne s'agit pas là de reprendre la vieille hypothèse peu convaincante selon laquelle les petits mammifères --qui ont survécu à l'extinction massive du Crétacé-Tertiaire ou extinction "K-T"-- auraient mangé les oeufs des grands dinosaures...

Les théories les plus crédibles aujourd'hui pour expliquer la disparition brutale des dinosaures et de nombreuses autres espèces animales et végétales font appel aux cataclysmes naturels, tels que la chute d'astéroïdes ou des phénomènes volcaniques exceptionnels.

Marcus Clauss et Daryl Codron (Université de Zürich) et leurs collègues de la Société Zoologique de Londres démontrent, grâce à une modélisation, comment les dinosaures, animaux ovipares, ont alors été pénalisés par leur stratégie de reproduction par rapport aux mammifères, vivipares.

Leurs travaux sont publiés mercredi par la revue Biology Letters de la Royal Society britannique.

"La question qui hante de nombreuses personnes, moi y compris, c'est pourquoi les mammifères ont survécu et pas les dinosaures. Je pense que nous avons une très bonne réponse à cette question", a déclaré à l'AFP Marcus Clauss.

Parce que les oeufs sont forcément limités en taille --plus l'oeuf est grand, plus sa coquille devrait être épaisse, mais elle doit aussi laisser passer l'oxygène--, les grands dinosaures avaient proportionnellement de tout petits bébés.

"Ils démarraient tous entre deux et dix kilos. Mais pour arriver à peser au final 30 ou 50 tonnes, ils avaient de nombreux stades de croissance à franchir", a expliqué Marcus Clauss.

Ces jeunes dinosaures, avant d'atteindre leur taille adulte, occupaient dans l'écosystème les positions d'espèces plus petites, mangeant en particulier la même nourriture. Tandis que les mammifères naissent généralement déjà assez grands et se nourrissent d'abord du lait de leur mère.

Selon les chercheurs, les espèces de dinosaures de petite ou moyenne taille étaient ainsi beaucoup moins bien représentées que les mammifères, parce que leur niche était occupée par de jeunes dinosaures de grande taille.

"Cela n'a pas posé de problème pendant 150 millions d'années", a relevé Marcus Clauss. "Mais dès lors que quelque chose s'est produit qui a balayé les espèces de grande taille, s'il n'y avait pas d'espèces de petite taille, c'est tout le groupe qui a disparu", a-t-il ajouté.

Seuls les dinosaures de petite taille qui avaient conquis de nouvelles niches en prenant leur envol ont survécu à cette extinction... devenant des oiseaux.

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr