Une éruption solaire en 1989.
Une éruption solaire en 1989. - CIEL ET ESPACE / SIPA

avec AFP

Attention, tempête. A partir de jeudi, la plus forte éruption solaire en cinq ans va entraîner sur la Terre un bombardement de particules électro-magnétiques susceptibles de perturber les communications par satellite et les réseaux de distribution électriques, ont annoncé mercredi les autorités américaines.

Cette éruption de plasma solaire s'est produite mardi soir et ses effets ne devraient pas se faire sentir sur notre planète avant jeudi matin vers 13h, heure française, pour durer jusqu'à vendredi, selon les prévisions de l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (Noaa).

Augmentation des éruptions solaires

Cette tempête solaire, chargée de particules qui frapperont la Terre à une vitesse de 6,44 millions de km/h, peut potentiellement affecter la distribution d'électricité, les communications satellitaires, les GPS, les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) et contraindre des compagnies aériennes à changer leurs routes pour éviter les régions polaires.

Un porte-parole de la NASA a indiqué à l'AFP que l'agence ne prenait aucune mesure particulière car «nous ne pensons pas que l'équipage de l'ISS soit en danger». «L'augmentation du nombre d'éruptions solaires -la dernière s'est produite le 23 janvier- est normale au regard des cycles d'activités du soleil de onze années, qui, pour cette période devrait atteindre son maximum en 2013», a expliqué la NASA.

L'une des plus puissantes depuis 2006

Une telle intensification des éruptions solaires est plus fréquente alors que le soleil achève un cycle d'activité minimum pour entamer une période beaucoup plus active. Cette tempête solaire est probablement «l'une des plus puissantes depuis décembre 2006», selon Joseph Kunches, expert de la météo spatiale à la NOAA.

Outre le risque de perturber les communications très dépendantes aujourd'hui des satellites, cette dernière tempête solaire va probablement créer des aurores boréales spectaculaires en Asie Centrale jeudi soir, promet Joseph Kunches. Ces experts rappellent que la Terre est bien protégée de ces tempêtes solaires par son champ magnétique.