Une météorite rare de sept kilos, dont la chute a été observée au Maroc l'été dernier, vient de Mars, confirment des experts qui qualifient la découverte de précieuse tant pour la science que pour les courtiers de ces objets célestes.
Une météorite rare de sept kilos, dont la chute a été observée au Maroc l'été dernier, vient de Mars, confirment des experts qui qualifient la découverte de précieuse tant pour la science que pour les courtiers de ces objets célestes. - Carl B. Agee afp.com

© 2012 AFP

Une météorite de sept kilos tombée au Maroc en juillet est d'origine martienne, a confirmé la Meteoritical Society, l'association scientifique internationale de référence.

«Pas contaminée par son séjour sur Terre»

Un groupe de huit experts de cette organisation a analysé pendant plus d'un mois des fragments de la météorite et a conclu qu'elle provenait bien de la planète rouge, a précisé mercredi à l'AFP Carl Agee, directeur de l'Institute of Meteoritics à l'université du Nouveau Mexique (sud-ouest des Etats-Unis). «Cette découverte est d'une énorme importance en raison de la qualité de la météorite», qui n'a pas été contaminée par un long séjour sur notre planète avant d'être découverte, a-t-il expliqué.

La rareté de cette météorite martienne, baptisée Tissint, réside dans le fait qu'elle est la cinquième dans les annales dont la chute a été observée par des témoins, a souligné Carl Agee, dont l'institut vient d'en acquérir un morceau de 108 grammes.

«Boule de feu»

Cette météorite provient de débris qui ont résulté de l'impact, dans le passé, d'un astéroïde qui s'est écrasé sur Mars. Ces débris peuvent voyager dans l'espace pendant des milliers d'années avant de rencontrer la Terre. Selon un rapport de la Meteoritical Society, «le 18 juillet, vers deux heures du matin, une boule de feu a été observée par plusieurs personnes dans la région de la vallée d'Oued Drâa à l'est de Tata au Maroc». «Un des témoins oculaires, M. Aznid Lhou, a dit que cette boule était d'abord de couleur jaune avant de tourner au vert, éclairant toute la région et se brisant apparemment en deux morceaux».

Ces témoins ont également indiqué qu'un «double bang supersonique» avait été entendu dans toute la vallée. Les morceaux de la météorite, dont le poids varie d'un à 987 grammes, ont été retrouvés fin 2011 par des nomades qui les ont vendus à des courtiers. Ces derniers les ont revendus à des collectionneurs privés et des musées du monde entier à des prix variant de 500 à 1.000 dollars le gramme, selon Carl Agee. La valeur de cette météorite est ainsi de 10 à 20 fois supérieure à celle de l'or, dont le gramme s'échange à environ 56 dollars.