L'académie royale des sciences de Suède a décerné le prix Nobel de chimie à l'Isréalien Daniel Shechtman le 5 octobre 2011, pour sa découverte des quasicristaux.
L'académie royale des sciences de Suède a décerné le prix Nobel de chimie à l'Isréalien Daniel Shechtman le 5 octobre 2011, pour sa découverte des quasicristaux. - SIPA/ AP Photo/ Scanpix/ Henrix Montgomery

E.O.

Le prix Nobel de chimie a été décerné ce mercredi à l'Israélien Daniel Shechtman pour «la découverte des quasicristaux» - configurations atomiques que l'on pensait jusqu'alors impossibles. «On retrouve dans les quasicristaux les fascinantes mosaïques du monde arabe à l'échelle des atomes: Des modèles réguliers qui ne se répètent jamais», écrit l'académie royale des sciences suédoise dans un communiqué. Daniel Shechtman a «fondamentalement modifié la façon dont les chimistes conçoivent la matière solide», poursuit le texte.

Après la médecine lundi et la physique mardi, la semaine des Nobel s'est donc poursuivie ce mercredi avec la désignation du lauréat du prix de chimie.  Ce dernier recevra sa récompense lors d’une cérémonie qui aura lieu le 10 décembre, à Stockholm.

Il y a tout juste un siècle, Marie Curie avait été récompensée par le Nobel de chimie pour la découverte du radium et du polonium. La Française avait par ailleurs reçu conjointement avec son époux, Pierre, le prix Nobel de physique, huit ans plus tôt en 1903.