De nombreux dinosaures carnivores étaient en fait végétariens

1 contribution
Publié le 21 décembre 2010.

PALÉONTOLOGIE - C'est ce que révèle une étude publiée dans les Annales de l'Académie américaine des sciences...

Moins dangereux que prévus, les dinosaures? C’est ce que montre une étude de paléontologues américains: la plupart des dinosaures théropodes que l'on croyait être de redoutables carnivores étaient en fait herbivores, à l'exception notable du T. Rex et du Vélociraptor.

Ces résultats sont contraires à l'hypothèse la plus souvent partagée parmi les scientifiques, selon laquelle presque tous les dinosaures théropodes chassaient des proies pour se nourrir, surtout ceux qui étaient les plus proches des ancêtres des oiseaux.

Evolution des habitudes alimentaires

Mais ces chercheurs, Lindsay Zanno et Peter Makovicky, du Field Museum à Chicago (Illinois, nord), ont pu, fort d'analyses statistiques basées sur des données diététiques provenant de près de cent différents théropodes, déterminer que le régime alimentaire de 90 de ces espèces de dinosaures était constitué de plantes. «La plupart des théropodes étaient clairement adaptés à une vie de prédateur mais à un certain moment de l'évolution dans la lignée des oiseaux, ces dinosaures sont devenus herbivores», explique Lindsay Zarro, co-auteur de ces travaux parus dans les Annales de l'Académie américaine des sciences (PNAS) datées du 20-15 décembre.

Ces chercheurs ont ainsi trouvé près d'une demi douzaine de traits anatomiques statistiquement liés à des indications directes de comportements herbivores, dont un bec dépourvu de dent. «Après avoir établi une relation entre certaines évolutions anatomiques de ces dinosaures et des preuves directes d'habitudes alimentaires, nous avons recherché quelles autres espèces de théropodes partageaient les mêmes traits», poursuit la paléontologue. «De cette manière nous avons pu déterminer lesquelles étaient herbivores et carnivores», ajoute-t-elle.

Les exceptions: le T. Rex et le Velociraptor

Appliquant cette analyse, les chercheurs ont déterminé que 44% des espèces théropodes ou 90 distribuées sur six grands lignages étaient herbivores. Ils ont aussi conclu que les ancêtres de la plupart des dinosaures à plumes et des oiseaux modernes avaient déjà probablement perdu leur appétit pour la viande.

Puisque le nombre de théropodes herbivores est aussi important, les super-carnivores comme le Tyrannosaures rex et autres coelurosaures tel le Velociraptor, devraient être vus «davantage comme l'exception que la règle», selon ces chercheurs.

Un travail difficile à partir de fossiles

Déduire le régime alimentaire d'animaux éteints depuis 65 millions d'années n'est pas tâche facile. Dans la plupart des cas, les paléontologues travaillent seulement avec des os et dents fossilisés. Il est aisé de déduire que des dents de grande taille et une mâchoire puissante comme celles du T. Rex appartenaient à un super-prédateur. Ou encore que les batteries de dents du Triceratops, un dinosaure tri-corne, servaient à cisailler l'herbe et les plantes.

Mais de nombreux dinosaures théropodes étaient dotés de traits morphologiques plus ambigus comme des dents en forme de piton ou pas de dent du tout, faisant qu'il était difficile de deviner leur régime alimentaire. «Ces dinosaures bizarres ont été l'objet de nombreuses spéculations», relève Peter Makovicky, l'autre co-auteur de cette étude. «Mais jusqu'alors nous n'avions pas de base solide pour déterminer de quoi ils se nourrissaient», ajoute-t-il. Par chance une petite proportion de ces espèces ont préservé dans leur squelette et autres restes fossilisés des indices indiscutables de leur régime alimentaire, poursuit le chercheur. Il cite notamment des contenus de l'estomac et des traces de dents fossilisés.

© 2010 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr