Selon une étude américaine, sourire plus permet de vivre plus

SCIENCES Dans leur étude, ces chercheurs ont découvert que les sujets les plus souriants avaient vécu en moyenne 7 ans de plus que les autres...

B.D. avec agence

— 

Faire la tête n’apporte vraiment rien. Des chercheurs de la Wayne State University, à Detroit dans le Michigan, ont même découvert que sourire plus permet de vivre plus longtemps. Leurs conclusions sont publiées cette semaine dans la revue scientifique Psychological Science.

Les chercheurs américains ont étudié 230 photographies de joueurs de la ligue américaine de base-ball prises en 1952. En fonction de leurs expressions sur les clichés, les sportifs ont été rangés dans trois catégories: «aucun sourire» pour les impassibles, «sourire partiel» pour ceux qui contractaient seulement les zygomatiques autour de la bouche, «grand sourire» pour ceux qui souriaient à pleine bouche, plissant les yeux et les joues.

Les plus souriants décédés en moyenne à 79,9 ans

Ils ont constaté que les joueurs de la première catégorie étaient décédés en moyenne à 72,9 ans, ceux de la deuxième catégorie à 75 ans et les plus souriants à 79,9 ans.

Les résultats de cette étude «sont en accord» avec d’autres recherches qui «montrent que les émotions de base, comme le bonheur ou la tristesse, génèrent des réactions qui influencent le bien-être physique ou mental et la longévité», indique l'article. Moralité, pour vivre longtemps, vivons souriants.

>> Ce type d’étude vous incite-t-il à moins faire la tête et à être plus souriant dans l’espoir de vivre quelques années de plus ? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous.


Mots-clés :