Astéroïde: L'agence spatiale européenne a surveillé avec «succès» le passage de 2012 TC4 près de la Terre

ESPACE Sans danger pour la planète bleue, le passage de l’objet céleste a permis aux scientifiques de s’exercer à suivre les astéroïdes potentiellement dangereux…

20 Minutes avec AFP

— 

L’astéroïde est passé à 44.000 kilomètres de la Terre. (image d'illustration)

L’astéroïde est passé à 44.000 kilomètres de la Terre. (image d'illustration) — SIPA

Un petit astéroïde très brillant est passé ce jeudi à moins de 44.000 kilomètres de la Terre. 2012 TC4, qui a frôlé notre planète comme prévu, a donné l’occasion aux astronomes de s’exercer à suivre ce type d’objet céleste potentiellement dangereux pour la planète.

« Je considère que l’exercice est un grand succès », a déclaré Detlef Koschny, codirecteur du segment Objets géocroiseurs de l’Agence spatiale européenne (ESA). « Nous avons fait comme si c’était un objet "critique" (ce qui n’était pas le cas) et nous nous sommes exercés sur le plan de l’échange d’informations, en utilisant des télescopes et des systèmes radar. Nous étions bien préparés et la plupart des observations et communications ont fonctionné comme prévu. »

Plus petit que prévu

Dans les jours précédant le passage de l’astéroïde grand comme une maison, la Nasa et l’ESA avaient souligné qu’il n’y avait aucun risque que ce corps céleste touche la Terre. Il n’y a « aucun danger, y compris pour les satellites », avait ainsi assuré l’astronome Michael Kelley, de la division Etude des planètes à la Nasa.

>> A lire aussi : Elle ressemble à quoi notre «défense planétaire» contre les astéroïdes?

A noter que ces observations ont permis de constater que l’astéroïde 2012 TC4 était « plus petit que prévu et mesurait 10 à 12 mètres », a indiqué Detlef Koschny. L’ESA avait auparavant annoncé qu’il pourrait atteindre les 30 mètres de diamètre. L'observation radar a, elle, permis d'établir sa composition. Bilan: 2012 TC4 n'est pas d'un objet ferreux mais un objet rocheux.

Pour rappel, le petit astéroïde, qui tournait autour du Soleil en 609 jours avant son passage près de la Terre, a été découvert en 2012 et n'avait pas été observé depuis cinq ans. Son passage près de la Terre a eu pour conséquence de dévier sa trajectoire du fait de la gravitation, et les astronomes vont à présent refaire leurs calculs pour prévoir la suite. Il n'est pas impossible qu'il finisse par toucher la Terre en 2079, sans risque majeur pour sa population.