Archéologie: Les «Amants de Pompéi» étaient-ils homosexuels?

ARCHEOLOGIE Il s’agissait de deux hommes, selon les analyses ADN…

M.C.

— 

Une touriste à Pompéi en 2015.

Une touriste à Pompéi en 2015. — MARIO LAPORTA / AFP

Les « amants de Pompéi » garderont sans doute leur secret pour l’éternité. Mais grâce à la science, on connaît à présent leur sexe. Les deux personnages, dont l’éruption du Vésuve au Ier siècle de notre ère a figé l’étreinte jusqu’à leur découverte il y a une centaine d’années, étaient deux hommes, a révélé Massimo Osanna, le directeur des fouilles de la cité antique.

« Pompéi n’en finit pas de nous étonner », commente le professeur d’archéologie, qui dévoilait les résultats d’analyses génétiques sur les deux personnages pétrifiés le 24 août 79. S’agissait-il d’un couple homosexuel ? « Il est plausible qu’ils aient été amants, mais il est difficile d’en avoir la certitude », tempère-t-il dans le Corriere del Mezzogiorno.

Les scientifiques estiment que l’un des « amants » avait 18 ans et l’autre 20, et qu’ils n’étaient pas de la même famille. Les restes de ces deux hommes au destin tragique avaient été découverts en 1914 par l’archéologue italien Vittorio Spinazzola, dans la maison du cryptoportique. Sous le régime fasciste arrivé au pouvoir en Italie quelques années plus tard, il était évident qu’il s’agissait d’un couple hétérosexuel. Spinazzola avait lui émis l’hypothèse de deux femmes, une mère et sa fille.