Néandertal: Un crâne vieux de 400.000 ans pourrait permettre de remonter aux origines

PORTUGAL Le plus vieux crâne d’hominidé fossilisé jamais découvert dans la Péninsule ibérique a été étudié pendant plus de deux ans avant de révéler ses secrets…

20 Minutes avec agences

— 

Reconstitution d'hommes de Néanderthal au Neanderthal museum de Mettmann (Allemagne), le 20 mars 2009.

Reconstitution d'hommes de Néanderthal au Neanderthal museum de Mettmann (Allemagne), le 20 mars 2009. — Martin Meissner/AP/SIPA

Un crâne vieux de 400.000 ans découvert en 2014 au Portugal pourrait apporter aux scientifiques des éléments capitaux dans la compréhension de l’évolution des ancêtres de l’homme en Europe, selon une étude publiée ce lundi.

Le plus ancien crâne d’hominidé mis au jour dans la péninsule ibérique, sur le site d’Aroeira au sud de Lisbonne (Portugal), serait susceptible de fournir aux chercheurs des informations sur l’apparition des Néandertaliens, disparus il y a 30.000 ans.

Comprendre l’évolution de Néandertal

Une équipe internationale de spécialistes a publié un article sur cette découverte dans les Comptes rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS). Le fossile a été retrouvé au milieu de sédiments et stalagmites qui ont permis de le dater.

« Cette région d’Europe est cruciale pour comprendre les origines et l’évolution de l’homme de Neandertal », explique l’anthropologue Rolf Quam, un des auteurs de la découverte.

>> A lire aussi : L'Homme à la loupe (5/5): Pourquoi Néandertal a-t-il disparu?

« Diversité anatomique »

Quelques similitudes anatomiques existent entre le crâne portugais et d’autres ossements datant de la même période et retrouvés en Espagne, en Italie et en France. Par exemple, une structure osseuse plus épaisse caractéristique au niveau des sourcils.

Cependant, ce fossile « accroît la diversité anatomique de la collection de fossiles d’hominidés de cette période en Europe, suggérant que des populations montraient différentes combinaisons de caractéristiques morphologiques », se réjouit le spécialiste.

>> A lire aussi : Les origines des Néandertaliens datent d'au moins 430.000 ans

Bientôt exposé à Lisbonne

Etudié pendant plus de deux ans dans le laboratoire du Centre de recherche sur l’évolution et les comportements humains à l’Institut de paléoanthropologie de Madrid (Espagne), ce crâne sera à partir d’octobre prochain la pièce maîtresse d’une exposition sur l’évolution humaine organisée au Musée National d’Archéologie de Lisbonne.