Cerveau: Quand le laser transforme des souris en prédateurs agressifs

ETUDE La stimulation au laser des zones du cerveau dédiées à la peur et au plaisir a rendu les rongeurs particulièrement violents, surtout si les animaux avaient faim…

20 Minutes avec agences

— 

Souris de laboratoire.

Souris de laboratoire. — ROBERT F. BUKATY/AP/SIPA

Des souris de laboratoire ponctuellement transformées en prédateurs féroces. C’est ce qu’ont réussi à faire des chercheurs de l’université de Yale (Etats-Unis) grâce à l’optogénétique, une science permettant d’activer des neurones spécifiques en utilisant la lumière.

En ciblant avec un laser les régions du cerveau dédiées au plaisir et à la peur des animaux, ceux-ci ont commencé à se précipiter violemment sur leur nourriture mais aussi sur des objets perçus comme des proies, comme des bâtons ou des capsules de bouteille.

Les effets s’arrêtent lorsque le rayon lunimeux est éteint

Les résultats de cette expérience ont été publiés ce jeudi dans la revue scientifique Cell. Les spécialistes ont noté que les effets de la stimulation du laser s’arrêtent quand le rayon lumineux est éteint, mais sont déclenchés dès que la lumière ciblée est activée.

« On a mis en route le laser et les souris se sont mises à sauter sur un objet, le tenant entre leurs pattes et le mordant avec force comme si elles essayaient de capturer et de tuer une proie », raconte l’un des principaux auteurs des travaux, Ivan de Araujo.

>> A lire aussi : Un cerveau de souris réparé grâce à une greffe de neurones

Les scientifiques ont également relevé l’importance de la faim dans le comportement des rongeurs. En effet, à stimulation cérébrale égale, les animaux rassasiés font preuve d’une agressivité moindre que les sujets affamés.

Mots-clés :