VIDEO. Sexe entre un macaque et une biche: «Les animaux ne sont pas très regardants»

INTERVIEW Le zoologiste Marc Giraud explique que cet accouplement entre espèces et même entre familles d'animaux n'est pas extraordinaire...

Oihana Gabriel

— 

Capture d'écran de la vidéo sur YouTube de la copulation entre un macaque et une biche, filmée par le photographe Alexandre Bonnefoy.

Capture d'écran de la vidéo sur YouTube de la copulation entre un macaque et une biche, filmée par le photographe Alexandre Bonnefoy. — Alexandre Bonnefoy/ You Tube

Un macaque et une biche qui copulent. C’est l’image choc qui a étonné des primatologues strasbourgeois en mission sur l’île japonaise de Yakushima. Ces derniers ont en effet observé un macaque japonais se livrant avec une biche sika à un exercice présentant « toute la séquence comportementale d’une saillie »,

dévoile ce mardi Le Monde. Le photographe Alexandre Bonnefoy a immortalisé cette copulation hors normes observée en novembre 2015 et a rendu publiques ces photos qui dévoilent un rapport sexuel entre un singe et une biche. Le naturaliste et zoologiste Marc Giraud, auteur du livre Le Sex-Appeal des crocodiles et autres histoires d’amours bestiales, donne quelques précisions à 20 Minutes.

Une copulation entre deux espèces, est-ce vraiment inhabituel ?

Non, pas du tout. J’ai connu un macaque qui aimait beaucoup les chiens ! Les animaux ne sont pas très regardants. Mais, normalement, les phéromones et parades nuptiales agissent comme des sécurités pour que les animaux ne se trompent pas d’espèce. Il y a bien des exceptions. Les animaux ont des pulsions et répondent à des signaux d’accouplement que l’humain ne voit pas. Par exemple, un crapaud peut s’accrocher au museau d’une carpe. Il y a même une photo célèbre d’un éléphant qui essaie de s’accoupler avec un rhinocéros. Un macaque et une biche qui copulent, ce n’est ni surprenant ni extraordinaire, ce qui n’empêche que c’est remarquable. Mais, au-delà de la copulation entre espèces, certains animaux font avec ce qu’ils trouvent. Des tortues peuvent être stimulées par un ballon de foot dégonflé parce qu’il a vaguement la forme d’une carapace.

Est-ce que des animaux qui s’accouplent entre espèces peuvent avoir une descendance ?

Cela arrive, mais il faut que ce soit de proches parents. Les animaux ne font pas de différence entre les espèces. Un cheval et une mule par exemple pourront avoir un petit, mais il ne sera pas fertile. Mais il y a toujours des exceptions ! Par exemple, un lion et un tigre peuvent avoir des enfants qui seront fertiles. Mais, dans ce cas d’une biche et d’un macaque, il n’y a aucune chance qu’ils fassent des petits. Un primate et un cervidé, c’est juste de la gaudriole ! Le pénis du macaque est sans doute trop petit pour une possible fécondation [l’article du Monde précise de toute façon que le primate ne peut pénétrer la biche pour des raisons d’anatomies respectives]. Chez les oiseaux, ces accouplements hors espèces peuvent donner lieu à de nouvelles espèces. Ainsi, certains hybrident des canaris et des chardonnerets pour obtenir un plumage d’une autre couleur. Et ce n’est pas par insémination artificielle ! De même, pour les poissons, il existe des croisements entre espèces.

A quelles conditions ce phénomène peut-il se produire ?

Quand il y a une rencontre, de la frustration, en captivité notamment. Chez les éléphants de mer et les otaries par exemple, très machos, les mâles dominants ont un harem. Les autres mâles frustrés se défoulent donc parfois sur d’autres espèces. Mais il n’y a pas d’études ou de statistiques sur ces accouplements entre familles d’animaux et entre espèces. Ce ne sont que des anecdotes.

Est-ce que les animaux connaissent le plaisir ?

Oui, la masturbation le prouve. Chez tous les mammifères, de la souris à la baleine, les femelles ont un clitoris, seul organe voué uniquement au plaisir sexuel. C’est ce qui incite les femelles à s’accoupler. Elles ne savent pas que ça donne des enfants… Et le champion de la masturbation, au risque de casser un mythe, c’est le dauphin. Le pénis des dauphins est très sensible et leur donne des renseignements sur leur environnement. Ils s’accouplent à la fois entre mâles et femelles, entre mâles, entre femelles. Et il arrive qu’ils copulent avec d’autres espèces, par exemple des grands dauphins avec des dauphins tachetés. On a même vu un dauphin tenter de s’accoupler avec une anguille… et avec des plongeurs !