Un pansement aux coquilles d’œufs qui accélère la cicatrisation

SANTE L'innovation pourrait être commercialisée en 2018...

20 Minutes avec agence

— 

Des oeufs.

Des oeufs. — Kristoffer Tripplaar/ Sipa Press/eggrecall

Un vieux remède chinois qui utilise la fine couche de membrane autour des œufs, connue pour accélérer le processus de guérison, comme pansement pour les blessures… Il n’en fallait pas plus aux chercheurs du National Institute for Health Research (NIHR), de la Bradford Royal Infirmary (Royaume-Uni) pour mettre au point un pansement ultracicatrisant à base de coquilles d’œufs.

Merci au zinc et aux jaunes d’œufs

Ce pansement, qui se présente sous la forme d’un patch de 10 centimètres de côté, accélère la cicatrisation de plaies chroniques (escarres, ulcères diabétiques, etc.). Selon les résultats de cette étude, publiés sur le site Telegraph and Argus, le patch a fait ses preuves.

Des résultats prometteurs qui, selon le professeur Hussein Dharma et son équipe, s’expliqueraient par la forte teneur en zinc contenue dans les coquilles. Le zinc est, en effet, réputé pour stimuler le système immunitaire et améliorer la régénération des tissus. De même, le jaune d’œuf recèlerait des propriétés cicatrisantes pour les plaies et soulagerait la douleur.

« Beaucoup moins cher que les produits actuels à base de collagène »

Ce pansement « nouvelle génération » ne serait que « bénéfices » car, explique Hussein Dharma, « il coûterait beaucoup moins cher que les produits actuels à base de collagène et son efficacité sur la cicatrisation permettrait un fort taux de guérison ».

Dans leur étude publiée cette semaine, les scientifiques concèdent que des essais cliniques supplémentaires doivent être menés. Ils se poursuivront en  2017 et, si le succès est au rendez-vous, les premiers pansements à base de coquilles d’œufs pourraient se retrouver sur le marché européen des 2018.

Mots-clés :