Un billet virtuel pour la planète Mars émis par la Nasa.
Un billet virtuel pour la planète Mars émis par la Nasa. - 20Minutes

Mettez Bowie dans votre iPod, plusieurs polaires dans votre sac à dos et dites au revoir à votre famille pour plusieurs mois, vous partez sur Mars. Les frileux se contenteront de visiter l’exposition Explorez Mars qui débute ce mardi au Palais de la découverte, à Paris. Mais si vous voulez découvrir les atouts cachés de cette planète, la chaleur du désert rouge de Mars et les petits rades sympas pour trinquer à l’eau glacée, voici un guide digne des routards les plus aguerris. Attention, vous risquez de revenir transformés de ce voyage. Et encore plus de ne pas revenir du tout.

>>A lire aussi: Planète Mars va perdre une lune pour gagner un anneau

Pourquoi aller sur Mars ?

Parce qu’on a tous l’image des tempêtes de sable rouge, des canyons déserts, des Martiens tout verts… Sauf que Mars recèle bien plus de trésors que ces clichés abondamment relayés par Hollywood : « Si l’on découvrait qu’il y a eu de la vie sur Mars, cela permettrait de mieux comprendre l’origine de la vie terrestre, s’enthousiasme Sébastien Fontaine, commissaire de l’exposition Explorez Mars. Découvrir des bactéries ou des microbes sur Mars, ce serait historique et fondamental, comme lorsque l’on a découvert que c’était le Soleil qui était au centre de notre galaxie. »

Quand partir ?

Visez bien, la fenêtre de départ est serrée : il faut partir 3 à 4 mois avant la « période d’opposition », c’est-à-dire le moment où la Terre est la plus proche de Mars. Le voyage dure entre 6 et 11 mois. Au total, prévoyez 18 mois, séjour compris. « Il faut rester au moins un an sur Mars à cause du mouvement des planètes qui oblige à attendre le bon moment pour partir, conseille Sébastien Fontaine. Pour repartir, il faudra viser le point du cosmos où devrait se trouver la Terre au moment où on l’atteindra, puis espérer atterrir à cet endroit… Actuellement, envoyer des hommes sur Mars est une opération suicide. » Vous êtes prévenus.

Géographie

L’hémisphère sud de Mars est un haut plateau criblé de cratères. L’hémisphère nord est au contraire une immense succession de plaines qui étaient peut-être des océans il y a 4 milliards d’années.

Climat et météo

Mars est soumise à un climat hypercontinental : très froid, sec, avec des grandes amplitudes thermiques entre l’hiver et l’été et entre le jour et la nuit. En été, il fait en moyenne 20°C à la surface de Mars. En hiver, -120°C. Prévoyez des gros gros gros pulls.

Décalage horaire

Vous risquez de vous prendre un sacré jet-lag. Après plusieurs mois de voyage, vous arriverez sur une planète où une année dure 687 jours. Mais une journée fait 24h40, presque comme sur Terre.

Monnaie

Vous n’aurez pas besoin d’argent sur Mars mais le budget à prévoir pour le voyage est quand même balaise : la sonde Curiosity a coûté 2,5 milliards de dollars. Imaginez ce que coûterait un vaisseau avec des passagers… « Ce n’est même pas chiffrable », estime Sébastien Fontaine.

Hébergement

Les petites auberges sympas ne sont pas légion sur Mars. Quant au camping sauvage, vous pouvez toujours le tenter mais sous un abri qui recréera les conditions terrestres. Réservations sur le site de la Nasa.

Santé et sécurité

On ne déplore aucun vol ni agression sur Mars. Niveau santé, aucun vaccin n’est nécessaire mais vous risquez de choper une bonne crève : il fait en moyenne -60°C sur la planète rouge. Vous pourrez également être victime de quelques problèmes respiratoires en raison des fréquentes tempêtes de sable ocre au printemps. Et, accessoirement, suffoquer en quelques secondes en raison de l’absence d’oxygène dans l’air martien.

Transports

Pour se déplacer sur Mars, enfourchez un rover. Curiosity, par exemple, ne parcourt que 1,65m par minute, mais au moins vous avez le temps d’admirer le paysage.

Cuisine et boissons

Prévoyez des boites de conserve. Pour un an. Ou bien lancez-vous dans la culture de pommes de terre mais « en apportant du terreau et des containers permettant de créer des serres », précise Sébastien Fontaine. N’oubliez pas que Mars est un désert où l’on ne trouve de l’eau que sous forme gelée ou gazeuse. Munissez-vous d’une très grosse gourde.

Culture et traditions

La vie culturelle martienne n’est pas folichonne. Quant à l’accueil des habitants, on a connu mieux. S’il y a eu une vie sur Mars, elle n’a été que rudimentaire et éphémère : on n’a pas vraiment le temps d’écrire des chefs-d’œuvre ou de construire des palais quand on n’a qu’un créneau de 1,5 milliard d’années pour se développer. Nous Terriens avons mis près de 4 milliards d’années pour passer du stade embryonnaire au stade d’utilisateur de Snapchat.

Sports et loisirs

Les amateurs de randonnée vont être comblés : vous pourrez grimper le mont Olympe, le plus haut sommet de tout le système solaire, sans trop de difficulté car sa pente moyenne n’est que de 5°. Toutefois, l’ascension sera longue puisque le mont Olympe mesure 22km de hauteur (soit 4,5 fois le Mont Blanc et 2,5 fois l’Everest). Les haltérophiles seront également ravis de savoir que sur Mars, la gravité est bien moindre que sur la Terre : un poids de 10 kilos pèse trois fois moins lourd que dans votre salle de musculation terrestre. Fingers in the nose.

Itinéraires conseillés

Si vous arrivez sur Mars à moins de 500km du point que vous visiez, vous êtes déjà chanceux. Ensuite, nous vous conseillons de filer vers le Mont Olympe (cf supra) et d’enchaîner avec Valles Marineris, un grand réseau de canyons de 3.500km de long sur 500km de large, d’une profondeur de 7km. Séquence émotion en pensant qu’au fond de ces canyons coulait une rivière (il y a 4 milliards d’années).

Que rapporter ?

Des fossiles, pardi ! On vous garantit que si vous trouvez un fossile dans les sédiments martiens, vous deviendrez une star : les chercheurs rêvent de trouver une preuve que la vie martienne a existé il y a plusieurs milliards d’années.

L’exposition Explorez Mars se tient au Palais de la Découverte du 9 février au 28 août 2016.

Mots-clés :