Une image de synthèse d'Antipode, le jet supersonique qui pourrait relier Paris à New York en moins d'un quart d'heure.
Une image de synthèse d'Antipode, le jet supersonique qui pourrait relier Paris à New York en moins d'un quart d'heure. - ImaginActive.org

Imaginez : vous avez à peine le temps de consulter vos messages et les derniers tweets intéressants de votre fil twitter que déjà, vous êtes arrivés. Oui, vous avez parcouru les quelque 5.500 km qui séparent Londres de New York en moins de 12 minutes. Ce n’est pas forcément un rêve, c’est le projet de Charles Bombardier, l’ingénieur canadien petit-fils du célèbre créateur du groupe aéronautique du même nom. Ce jet supersonique, baptisé Antipode, atteindrait la vitesse de Mac 24, soit 12 fois plus vite que le Concorde… soit 20.000 km/heure. Il ne pourrait transporter qu’une dizaine de personnes, rapporte The Telegraph et coûterait autour de 150 millions de dollars.

Le tour du monde en moins d’1h pour les chefs d’Etat

Ceci étant, restent quelques (gros) problèmes avant de voir débarquer cet Antipode sur le tarmac de Roissy-Charles-de-Gaulle. Charles Bombardier a en effet dit avoir des doutes pour trouver des matériaux « capables de résister à la chaleur » lorsqu’un avion atteint une telle vitesse. L’autre problème identifié concerne le « bang supersonique » lorsqu’un avion atteint la vitesse du son, qui matérialise l’onde de choc ressenti par la carlingue de l’avion. Mais Joseph Hazeltine, un ingénieur en aérospatial qui travaille avec la Nasa s’est déjà proposé pour aider Charles Bombardier, notamment en utiliser une solution appelée LPM (Long Penetration mode) qui permettrait de créer des contre-courants sous la carlingue de l’appareil, ce qui permettrait de faire baisser la température et d’atténuer le « bang supersonique »

Les concepteurs, comme ils l’expliquent au Telegraph, imaginent déjà les futurs usages de ce jet supersonique, qui pourrait soit servir à des businessmen très riches, soit à transporter, en période de crise, des hommes d’Etat ou des officiels très importants lors de crises majeures, qui pourraient faire le tour du monde en heure…

Une heure, le temps que pourrait mettre le jet sur lequel travaille Airbus pour relier Paris à New York.

Mots-clés :