Vue d'artiste de la supernova ASAS-SN-15lh observée en juin 2015 au Chili.
Vue d'artiste de la supernova ASAS-SN-15lh observée en juin 2015 au Chili. - Sciencemag. org

Observée en juin 2015, la supernova ASAS-SN-15lh pose problème aux astronomes qui l’étudient depuis plusieurs mois. Pourquoi ? Parce « qu’ASAS-SN-15lh est la plus puissante supernova jamais découverte dans l’histoire de l’humanité », souligne Subo Dong, professeur d’astronomie à l’université de Pékin (Chine).

Dans la revue Science, le scientifique annonce ainsi, cette semaine, que « le mécanisme explosif et la source de la puissance de la déflagration et de l’énergie libérée restent un mystère ».

 

L’explosion de cette étoile en fin de vie (phénomène de « supernova ») semble donc dépasser l’entendement, ayant été, selon les experts, « 200 fois plus puissante qu’une supernova typique ». A son apogée explosif, l’intensité lumineuse correspondait même à près de vingt fois celle de l’ensemble des centaines de milliards d’étoiles de la Voie lactée.

« Les scientifiques sont franchement dans le noir sur la nature de ces étoiles et les mécanismes stellaires qui pourraient expliquer ces supernovas extrêmes », confie encore Subo Dong.

Le télescope spatial Hubble à la rescousse

Alors, que savons-nous de cette supernova unique ? Elle a été observée par télescope en juin 2015 à Cerro Tolol (Chili) et est située à 3,8 milliards d’années-lumière (une année-lumière équivaut à 9 461 milliards de kilomètres) de la Terre. Enfin, la luminosité de cette supernova serait 570 fois plus élevée et intense que celle de notre soleil.

Pour percer le mystère de l’hyperpuissance de cette explosion et d’identifier la provenance de l’énergie de ASAS-SN-15lh, les astronomes, qui ne s’avouent pas vaincus, pourraient rapidement appeler à la rescousse le télescope spatial Hubble.

Mots-clés :