Voici la photographie la plus grande et la plus nette réalisée par le télescope Hubble de la galaxie d'Andromède.
Voici la photographie la plus grande et la plus nette réalisée par le télescope Hubble de la galaxie d'Andromède. - NASA, ESA, J. Dalcanton, B.F. Williams, and L.C. Johnson, the PHAT team, R. Gendler

Un peu plus près des étoiles. À l’occasion des 225e rencontres de la Société astronomique, qui se déroulent en ce moment à Seattle aux Etats-Unis, les agences spatiales européenne et américaine, Esa et Nasa, ont présenté la dernière merveille de Hubble. Le super-télescope spatial, qui fête cette année ses 25 printemps, vient de livrer l’image la plus nette jamais réalisée d'une partie de la galaxie d’Andromède, voisine située à 2,5 millions d'années-lumière de notre Voie Lactée. Le cliché, le plus grand et le plus net jamais réalisé d'Andromède, montre plus de 100 millions d'étoiles.

Ambitieuse, cette nouvelle cartographie photographique d'Andromède devrait s'imposer comme la nouvelle référence dans l'étude de précision des galaxies en spirales. Jusqu'alors, jamais les astronomes n'avaient pu observer les étoiles individuelles à l'intérieur d'une galaxie spirale sur une si grande zone contiguë. Sur l'image, des millions d'étoiles, souvent rassemblées en grappe, sont visibles. La partie la plus lumineuse du cliché, elle, représente le bulbe de la galaxie, peuplé d'une grande densité d'astres.

Véritable prouesse technologique, il a fallu quelque 394 heures de temps d’exposition, 7.398 captures réalisées à travers 411 pointages individuels pour composer cette mosaïque en haute résolution d'Andromède. Pour se faire une idée de la précision du cliché, «c'est comme si on prenait une plage en photo et que la résolution permettait de voir clairement chaque grain de sable», explique la Nasa. Et à ceux qui se demandent quelle taille peut faire une photo de 1,5 milliard de pixels, l'agence spatiale américaine indique qu'«il faudrait 600 écrans HD pour afficher l'image».

Mots-clés :