Alignement de planètes, astéroïde et triangle d'étoiles, les phénomènes qui vous attendent dans le ciel cette semaine

ESPACE L'été et ses voûtes célestes étoilées approchent...

Corentin Chauvel

— 

Le regroupement de Jupiter (à gauche), Vénus (au centre) et Mercure (à droite), le 24 mai 2013, dans le ciel de l'Arizona (Etats-Unis).

Le regroupement de Jupiter (à gauche), Vénus (au centre) et Mercure (à droite), le 24 mai 2013, dans le ciel de l'Arizona (Etats-Unis). — S.HONDA / AFP

Le temps n’est pas vraiment clément en ce moment pour les astronomes, pourtant plusieurs phénomènes particulièrement intéressants, observables à l’œil nu ou au télescope, se déroulent dans nos cieux ces jours-ci, à l’approche de l’été, a rapporté National Geographic.

Le début de la semaine a vu Jupiter se rapprocher successivement de Mercure et de Vénus. Pause ce mercredi, mais les phénomènes reprennent dès jeudi avec la mise en valeur de l’astéroïde Cérès, le plus gros jamais référencé (930 km de diamètre), qui se promènera, tout comme Mercure, dans la constellation des gémeaux ces prochains jours. «Il n’a rien d’extraordinaire, mais il est facilement observable», explique à 20 Minutes Patrick Rocher, astronome à l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).

Alignement de planètes vendredi

Cependant, «il ne sera pas visible à l’œil nu», prévient l’expert, car Cérès est de magnitude 7, ce qui demande d’excellentes conditions d’observation. A titre d’exemple, une étoile de magnitude 6 est observable lors d’une nuit noire et claire (ciel d’été) tandis qu’une magnitude 2 correspond à un objet céleste visible depuis le ciel d’une grande ville comme Paris. Il faudra ainsi se munir de bonnes jumelles ou d’un télescope pour pouvoir apercevoir correctement l’astéroïde se déplacer.

Vendredi, c’est un phénomène un peu plus particulier, bien que courant, qui va être observable: un alignement de planètes. Ce sont à nouveau Jupiter, Vénus et Mercure qui seront en scène, «dans un même coin du ciel», précise Patrick Rocher. Déjà regroupées actuellement dans un cercle, elles donneront, avec la perspective terrestre, l’impression d’être alignées vendredi soir. «Elles seront les unes à côté des autres et non pas les unes derrières les autres», indique l’astronome.

Le triangle de l’été pour ce week-end

Pour pouvoir assister à cet événement avec ces trois planètes -qui n’a plus été vu depuis deux ans-, il faudra y mettre les formes. Déjà, «il faut qu’il fasse beau», prévient Patrick Rocher qui conseille de se placer «sur un endroit surélevé, avec un horizon dégagé». Après le coucher du soleil, place au spectacle avec la «très brillante» Vénus –que l’on appelle à tort «étoile» du Berger-, la «brillante» Jupiter et la moins lumineuse Mercure qui pourra être aperçue dans la lueur du soleil couchant.

Enfin, dès ce week-end, le fameux «triangle d'été» -particulièrement visible de juin à août- fera son apparition. Dans ce triangle, les trois étoiles les plus brillantes du ciel: Véga, Altaïr et Deneb, issues respectivement des constellations de la Lyre, de l’Aigle et du Cygne. Mais Patrick Rocher n’oublie pas de rappeler: «Des phénomènes célestes, il y en a tous les jours.» Ils sont tous recensés sur le site de l’IMMCCE.

Mots-clés :