Des robots du film «I, Robot».
Des robots du film «I, Robot». - DR

P.B.

Ce n'est pas encore le Skynet de Terminator, mais le Robot Earth Project est passé à la vitesse supérieure, cette semaine, en déployant la version alpha de sa base de savoir standardisé, baptisée Rapyuta (d'après l'anime de Miyamoto de 1986).

L'idée de ce projet de scientifiques européens, c'est que n'importe quel robot puisse se brancher sur ce système afin de pouvoir se déplacer et effectuer des actions complexes (reconnaître une serviette, puis la plier par exemple).

L'avantage d'une solution décentralisée dans le cloud, c'est qu'un robot n'a pas besoin d'embarquer une grosse puissance de calcul. Les scientifiques espèrent donc que cela à la robotique de se démocratiser, avec des coûts tirés vers le bas. A terme, les machines pourraient enrichir elles-mêmes la base de données à mesure qu'elles opèrent, et l'avancée d'un robot profiterait à tous les autres.

 

Les explications en vidéo: