Les images de la sonde Cassini de la tempête géante dans l'hémisphère nord de Saturne
 Les images de la sonde Cassini de la tempête géante dans l'hémisphère nord de Saturne - AP/SIPA

Aurélie Delmas

Une tempête géante a éclaté sur Saturne entre 2010 et 2011, allant jusqu’à ceinturer complètement la planète, décrit la revue anglophone Icarus dans son numéro daté du mois de mars.

Le phénomène est considéré comme exceptionnel par la communauté scientifiquede par sa durée et sa taille. C’est également la première fois que des astronomes peuvent si bien observer ce type de phénomène grâce à la sonde américano-européenne Cassini, en orbite autour de Saturne depuis 2004.

Un tourbillon qui aurait pu contenir la Terre

Le 5 décembre 2010, les scientifiques observent une tâche sur les images de la planète. A partir de ce moment, la tempête va gagner en intensité jusqu’à l’été 2011. 

Au bout d’un mois, la tempête s'étale vers l’ouest. En janvier 2011, la queue de la tempête, qui ressemble à un vortex géant, mesure près de 12.000 kilomètres de diamètre. Ce tourbillon, le plus grand  jamais observé, pourrait contenir la Terre et est entouré de vents atteignant 430 km/h.

300.000 kilomètres de long

Au fil du temps, la tête du phénomène continue sa course vers l’ouest bien plus rapidement que la queue, étirant la tempête que rien ne ralentit sur cette planète gazeuse. Au mois de juillet 2011, Saturne est ceinturé par une tempête de 300.000 kilomètres de long.

Le 28 août 2011, après 267 jours d'activité, le phénomène se résorbe pour des raisons encore inconnues.

Les tempêtes géantes, observées depuis 1876, ne sont pas exceptionnelles sur Saturne. Ce genre d’épisode, qui dure généralement cinq mois, survient tous les trente ans environ, l'équivalent d'une année saturnienne. La plus longue tempête qui y fut jamais observée a duré 334 jours en 2009, mais elle était près de 100 fois plus petite que celle de 2011.