Alors qu’à peine 24 personnes et un peu moins d’une centaine de vaisseaux et sondes diverses ont visité notre satellite naturel, certains songent déjà à le vendre à la découpe.

Pour 61 € l’hectare TTC, on peut d’ores et déjà acheter sur Internet une parcelle de terrain nu sur la Lune. Pour ce prix là, vous aurez un joli titre de propriété émis par une mystérieuse Lunar Embassy, mais aucune garantie d’être propriétaire de quoique ce soit. Car même si la Lunar Embassy affirme avoir vendu plus de 2 millions de parcelles depuis 20 ans, aucune institution sérieuse n’a jamais reconnu la validité des titres émis.

En fait, un traité international de 1967 signé par 125 pays – dont la totalité des puissances spatiales - interdit toute appropriation de la Lune par un pays. Un second traité rédigé en 1980, qui prohibait explicitement la vente de terrain aux ONG, entreprises et particuliers, n’a quant à lui été ratifié que par 12 pays. Certains pensent que ce flou juridique rend légalement possible la vente de concessions lunaires à des personnes privées, et pas seulement les excentriques de la Lunar Embassy.

Le think tank américain Space Settlement Institute milite activement pour une extension du droit de propriété privée à la Lune et aux autres corps célestes. Selon cette organisation, la privatisation est indispensable car l’application des principes de l’économie capitaliste est le seul moyen d’établir des bases permanentes et viables sur la Lune. Le Space Settlement Institute mène actuellement une intense campagne de lobbying auprès de l’administration américaine pour faire adopter une nouvelle loi encadrant la propriété privée sur la Lune.

Néanmoins, les scientifiques rappellent que, pour l’instant, ils n’ont rien découvert dans le sol lunaire qui pourrait pousser des investisseurs privés à s’y intéresser : ni or, ni métal, ni hydrocarbures… juste du rêve et des cailloux.


Pour en savoir plus :
Traité de l’espace ratifié par la Nation Unies en 1967 :
• Le distributeur officiel des parcelles lunaires de la Lunar Embassy 
 • Projet de loi proposé par le Space Settlement Institute visant à autoriser la propriété privée sur la Lune et les autres corps extraterrestres (en anglais) : 


Yaroslav Pigenet (yarek.blog.20minutes.fr)