Curiosity: Ce qu'a vraiment trouvé le robot sur Mars

20 contributions
Publié le 4 décembre 2012.

ESPACE - La Nasa a fait le point sur la mission, après deux semaines intenses de spéculations...

La chasse au carbone continue. Lundi, la Nasa a annoncé que Curiosity avait trouvé des «signes» de composés carbonés –ces briques élémentaires clés dans la chimie de la vie– mais pas encore de «preuves définitives» de leur présence dans le sable martien. Il est possible que ces traces soient de la pollution terrestre et d'autres analyses seront nécessaires pour en savoir plus.

La conférence intervenait après deux semaines de spéculations. Le Web et la communauté s'étaient enflammés après les mots de John Gortzinger, le scientifique en chef de la mission Curiosity, qui avait évoqué une découverte «pour les livres d'histoire» le 22 novembre. Lundi, il a expliqué avoir été «mal compris».

 

Environnement hostile

S'il semble que le sable martien ne soit pas riche en composés organiques, ce n'est «pas une surprise», selon la Nasa. Le niveau de radiations sur une planète à l'atmosphère quasi-inexistante est en effet élevé et a tendance à désintégrer les liens carbonés, transformant les composés en des molécules plus basiques. La présence d'un dérivé du chlore intrigue cependant les scientifiques. Ils veulent désormais déterminer son origine et s'assurer que le robot ne l'a pas transporté lors de son long voyage depuis la Terre.

 

La Nasa l'a répété à plusieurs reprises, les premiers tests n'avaient pour but que de calibrer les instruments. La bonne nouvelle, c'est qu'ils fonctionnent tous comme prévu. Curiosity doit encore essayer de creuser à une dizaine de centimètres de profondeur dans le sol martien d'ici la fin de l'année, avant de mettre le cap sur les flancs du Mont Sharp, pour une mission qui doit durer 18 mois.

 

Là, ils espèrent espère bien trouver des couches sédimentaires riches en matière organique, et pourquoi pas des poches protégées ayant abrité de l'eau. La découverte de ces deux composés sur Mercure, annoncée la semaine dernière, semble indiquer que l'eau et la matière organique ont été disséminés sur les planètes du système solaire lors de leur bombardement par des météorites.

P.B.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr