Catastrophes naturelles: Des scientifiques américains imaginent un générateur alimenté par les déchets ménagers

6 contributions
Publié le 15 novembre 2012.

SCIENCES - Il pourrait être une alternative qui recyclerait les produits toxiques en énergie...

Après le passage de l’ouragan Sandy, des millions de foyers se sont retrouvés sans électricité et des tonnes de déchets toxiques (débris issus d’habitations, pots de peinture et d’huile, pesticides, produits d’électroménager, etc.). Des scientifiques de l’Argonne national laboratory travaillent actuellement sur une conjonction de ces deux problématiques, cherchant à convertir des déchets ménagers en carburant pour générateur électrique, a rapporté cette semaine l’agence Reuters.

Non seulement les générateurs électriques n’ont pas été assez nombreux – quand ils n’ont pas connu des controverses diverses des vols, des risques pour la santé ou des usages inappropriés -, mais ils nécessitent un carburant qui a fini par être rationné pour faire face à la pénurie due aux dégâts causés par l'ouragan.

Un nouveau type d’énergie

L’idée des chercheurs de l’Argonne national laboratory, situé près de Chicago (Illinois), est ainsi de créer un bioréacteur pour générateur électrique utilisant un autre type d’énergie, produite à partir des bactéries des déchets toxiques engendrés par la destruction des habitations.

Si les recherches actuelles ne permettent pas encore une commercialisation de ce bioréacteur, les scientifiques américains sont convaincus qu’il jouera un rôle crucial lors de catastrophes naturelles comme l’ouragan Sandy, permettant aux sinistrés de faire face rapidement et sans contrainte aux situations d’urgence.  

Corentin Chauvel
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr