Image de synthèse: Des spermatozoïdes.
Image de synthèse: Des spermatozoïdes. - PETILLOT/SIPA

Avec Reuters

Une équipe de chercheurs américains a découvert par hasard un composé qui pourrait enfin permettre d'élaborer une pilule contraceptive masculine.

En laboratoire, les souris mâles à qui l'on administre ce traitement produisent en moindre quantité un sperme lui-même moins mobile. Le médicament, initialement testé dans le cadre de recherches sur le cancer, n'affecte ni le système hormonal ni l'appétit sexuel, ont assuré les chercheurs jeudi.

«Pas d'effet sur le "peps" de la souris»

«Il n'y a pas d'effet sur le "peps" de la souris», a déclaré James Bradner, de l'institut du cancer Dana-Farber de Boston. «L'animal présente les comportements sexuels et la fréquence de copulation habituels».

Selon l'équipe, cette recherche est prometteuse parce qu'elle a une approche unique de la contraception masculine, qui consiste aujourd'hui essentiellement en des méthodes moins fiables tel le préservatif ou permanentes comme la vasectomie.