Des affiches dans les locaux parisiens de la «FuturoSchool», structure développée par l'association «Vaincre l'autisme», le 12 janvier 2012.
Des affiches dans les locaux parisiens de la «FuturoSchool», structure développée par l'association «Vaincre l'autisme», le 12 janvier 2012. - VINCENT WARTNER / 20 MINUTES

Julien Ménielle

C’est la grande cause nationale 2012. L’autisme touche près de 440.000 personnes en France. Un nombre sous-estimé par 85% de la population, qui pense qu’il s’agit d’une maladie rare, d'après une enquête récente. La journée mondiale de sensibilisation à l’autisme est l’occasion, ce lundi, de remettre les pendules à l’heure.

>> Comment déceler l’autisme chez un enfant? Pour tout savoir, cliquez ici.

Un enfant sur 150 est autiste. Et si la guerre entre l’approche psychanalytique et l’école comportementale semble avoir tourné à l’avantage de cette dernière. Mais le nombre de places disponibles reste insuffisant. En 2008, on estimait que 3.500 enfants ou adultes devaient aller en Belgique, en raison du déficit d'accueil en France.

>> Notre reportage sur FuturoSchool, l’autre école des enfants différents, est par ici

A l’initiative du Collectif autisme, plusieurs monuments ont été illuminés en bleu, comme le Louvre, le Musée Orsay, Chenonceau, le pont d'Avignon, le Château de Versailles. Plusieurs initiatives se tiendront un peu partout en France, pour sensibiliser à ce trouble.