Donneurs de moelle osseuse: Un fichier à enrichir

0 contributions
Publié le 20 mars 2012.

GREFFE - En France, 197.000 personnes sont inscrites au registre des donneurs de moelle osseuse...

En France, 197.000 personnes sont inscrites au registre des donneurs de moelle osseuse. Pour 2012, l'Agence de la biomédecine s'est fixé pour objectif de recruter 18.000 nouveaux donneurs. Pour la Semaine nationale pour le don de moelle osseuse, qui a commencé lundi, elle lance donc une campagne sur Internet, à l'adresse www.dondemoelleosseuse.fr. Deux mille Français sont en attente de ce traitement pour avoir une chance de vaincre leurs maladies graves du sang ou leurs déficits immunitaires d'origine génétique. Les fichiers sont interconnectés à travers le monde: plus de 18 millions de donneurs sont recensés en tout, essentiellement dans les pays occidentaux. Trouver un donneur compatible reste malgré tout compliqué.

Besoin de plus de diversité

D'où l'importance d'augmenter le nombre de donneurs, mais aussi leur diversité. «Il faut enrichir le fichier français, explique le professeur Noël Milpied, chef du service hématologie au CHU de Bordeaux. Nous recherchons des personnes originaires des Antilles et du Maghreb, pour nos malades qui partagent certaines de leurs caractéristiques biologiques.» Le donneur qui a contribué à sauver de sa leucémie Pascale Besson, une Parisienne de 51 ans, venait des Etats-Unis et avait une trentaine d'années. C'est tout ce qu'elle sait de lui, car le don est anonyme et gratuit. «C'était le 4 juillet 2002, cette date a du sens pour moi. L'épreuve de la maladie a été difficile, mais avec ce don et les autres dons (de sang, de plaquettes, etc.), j'ai découvert une face positive de l'humanité.»

A l'autre bout de la chaîne, Laetitia Saby, une étudiante infirmière de 22 ans, se souvient aussi du 11 octobre 2011 comme d'«une date magique». «Le prélèvement a été long, mais je pensais au receveur. Il m'arrive encore d'y penser. Je sais juste que mes cellules sont parties en Italie.»

lucie romano

Pour être donneur

Il faut avoir entre 18 et 50 ans et être en bonne santé. Il s'agit de prélever des cellules souches. Cela se fait par collecte de sang ou par ponction dans les os postérieurs du bassin. Cela peut être un peu douloureux, mais est sans conséquence sur la santé du donneur.

Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr