Code d'urgence: Un autocollant et une application smartphone qui veulent vous sauver la vie

9 contributions
Publié le 16 janvier 2012.

SANTÉ - Le dispositif est testé dans deux départements et compte bien se développer au niveau national. Les explications de «20 Minutes»...

Un autocollant peut vous sauver la vie. C’est ce que prétend Code d’urgence, un dispositif testé depuis ce lundi dans la Sarthe et la Loire-Atlantique. L’entreprise distribue à ses abonnés un Quick response code (QR code, sorte de code-barres en 2 dimensions) à toujours avoir sur eux, et qui délivrent des informations médicales aux médecins intervenant en cas d’accident. 20 Minutes détaille le principe.

Comment ça marche?

L’abonné remplit un questionnaire médical, le fait valider par son médecin traitant et le renvoie à Code d’urgence qui se charge de la saisie des informations. En retour, et contre la somme de 36 euros par an, la société fournit des autocollants avec un QR code personnalisé et conseille de le coller sur un casque ou au dos d’une montre ou d’un téléphone portable, des objets qu’on prête peu, qu’on a toujours sur soi et que les médecins concernés sont formés à vérifier en premier.

Comment les médecins ont accès aux informations?

Les médecins des Samu/Smur concernés sont formés gratuitement par Code d’urgence et l’application adaptée à leur smartphone leur est fournie (de même que l’appareil, s’ils n’en possèdent pas). Il leur reste à scanner le code trouvé sur l’autocollant en cas d’accident, et le dossier médical d’urgence apparaît sur leur écran.

Quelles informations sont fournies?

Il s’agit d’un dossier d’urgence, précise l’entreprise, et pas d’un dossier médical complet. Il renferme des informations anthropologiques (photo, signes distinctifs) et personnelles (nom, prénom, personne à contacter) pour identifier le patient et des données médicales utiles déterminées par les médecins du Samu de la Sarthe (allergies, antécédents, traitements en cours etc.) L’abonné peut préciser des données supplémentaires s’il le souhaite.

Qui est concerné?

Potentiellement, tout le monde. Mais Code d’urgence démarre son activité en ciblant les motards, les sportifs isolés (comme les joggeurs), les seniors et les salariés des entreprises qui souscrivent à l’abonnement. Un nombre limité de personnes est pour l’heure inscrit au programme, l’objectif de la société (entièrement privée et sans lien avec l’Assurance-maladie ou le ministère de la Santé) étant d’atteindre 50.000 abonnés fin 2012.

Les données sont-elles sécurisées?

Code d’urgence indique avoir obtenu l’accord de la Cnil pour la Sarthe et la Loire-Atlantique, et est en attente dans une dizaine d’autres départements. Les données sont stockées par l’hébergeur français spécialisé dans la santé Santéos, agréé par le ministère de la Santé. La consultation des informations (par lecture du QR code ou en entrant un code alphanumérique indiqué sur l’autocollant) se fait après identification sécurisée du médecin, valable 2 heures, indique la firme.

Qu’en pensent les médecins?

Plusieurs médecins des Samu/Smur de la Sarthe ont participé à l’élaboration du projet. Sur le site de la société Code d’urgence, plusieurs d’entre eux vantent les bienfaits du dispositif. Parmi eux, le Dr Christophe Savio, chef de service du Samu 72, loue «sa mise en œuvre simple» et sa capacité à apporter des informations précieuses quand le patient est inconscient ou en état de choc. De son côté, Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes, regrette un énième dispositif, qu’il qualifie de «gadget à visée commerciale».

>> «C’est un gadget à visée commerciale. » Lire l’interview de Christophe Prudhomme en cliquant ici.

Julien Ménielle
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr