Des concombres espagnols contaminés responsables d'une terrible épidémie de gastro-entérites

SANTÉ lusieurs pays sont touchés, notamment l'Allemagne qui compte déjà deux décès...

Julien Ménielle

— 

Illustration: un concombre.

Illustration: un concombre. — A. Bret-Wall/SIPA

Alerte aux concombres tueurs en Allemagne. Une bactérie particulièrement agressive, présente dans lesdits cucurbitacées est responsable d’une terrible épidémie de gastro-entérite qui a déjà fait deux morts outre-Rhin et sévit aussi au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Suède et au Danemark. Les plantes potagères infectées viendraient d’Espagne, selon la Commission européenne.

Diarrhées sanglantes

La bactérie en cause, l’Escherichia Coli enterohémorragique, se trouve habituellement dans le tube digestif des ruminants, explique l’Institut national de veille sanitaire (InVs). Mais l’homme peut être contaminé par contact avec une personne infecté, des animaux porteurs de la bactérie ou avec les matières fécales de ces derniers. C'est-à-dire en mangeant un légume cru ayant été en contact avec ces peu ragoutantes matières.

Les patients infectés présentent alors des maux de tête, des douleurs abdominales et une diarrhée qui peut être sanglante. Dans 5 à 8% des cas, et surtout chez les enfants, selon l’InVs, celle-ci évolue vers un syndrome hémolytique et urémique (SHU), complication potentiellement grave associant une destruction des globules rouges et une atteinte des reins. En Allemagne, depuis fin avril, 140 cas de SHU ont été enregistrés.

Les médecins français vigilants

«Pour l’instant, il n’y a aucun cas en France», indique Lisa King, épidémiologiste à l’InVs. Mais les médecins ont toutefois été appelés à la plus grande vigilance. En plus de la surveillance habituelle chez les moins de quinze ans, «les médecins hospitaliers ou libéraux ayant diagnostiqué une diarrhée sanglante ou un SHU survenus depuis le 20 avril 2011, chez des patients ayant séjourné en Allemagne dans les 15 jours précédents le début des symptômes, sont invités à les signaler à l’Agence régionale de santé de leur région (ARS)».

Les concombres incriminés en Allemagne sont de la marque «Bio Franet Pepino», en provenance de Malaga, et «Hortofrutícola», d’Almeria en Andalousie. En attendant, les autorités sanitaires recommandent à ceux qui tiennent à tout prix à continuer à manger des concombres de bien les laver, ou mieux de les faire cuire avant de les manger. Encore faut-il être amateur de gratin de concombres ou de concombres farcis.