Contamination à la salmonelle: Lactalis était au courant depuis plusieurs mois, affirme «Le Canard enchaîné»

SCANDALE SANITAIRE D’après l’hebdomadaire satirique, le leader mondial des produits laitiers a détecté, dès le mois d’août 2017, la présence des bactéries « sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages »…

H. B.

— 

L'usine Lactalis de Craon (Mayenne).

L'usine Lactalis de Craon (Mayenne). — David Vincent/AP/SIPA

Révélations embarrassantes pour Lactalis. Le Canard enchaîné affirme, dans son édition de mercredi, que le groupe laitier Lactalis était au courant depuis plusieurs mois de la présence de salmonelles dans son usine de Craon en Mayenne.

D’après l’hebdomadaire satirique, le leader mondial des produits laitiers a détecté, dès le mois d’août mais aussi en novembre 2017, la présence des bactéries « sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages » de l’usine de Craon. Lactalis n’a rien dit comme la loi l’y autorise, poursuit le journal qui explique que le groupe mayennais a alors tout tenté pour minimiser l’affaire.

Une partie du site encore active

Le Canard enchaîné révèle également que l’inspection sanitaire du ministère de l’Agriculture n’a pas décelé la contamination en septembre de l’an dernier.

L’hebdomadaire assure aussi que l’usine de Craon n’est aujourd’hui que partiellement fermée malgré un arrêté préfectoral. « La fabrication des laits pour nourrissons est bloquée mais pas celle des boîtes de céréales », affirme le Canard enchaîné.

>> A lire aussi : Pourquoi le problème n’a-t-il pas été détecté à temps?

Après plusieurs plaintes et des rappels de produits, le pôle santé du parquet de Paris a ouvert une enquête le 26 décembre dernier pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé. Au total, 35 nourrissons au moins ont été contaminés par les salmonelles, et seize ont dû être hospitalisés.