VIDEO. Oui, la rougeole sévit encore en Europe

FAKE OFF Près de 14.000 cas ont été déclarés en un an...

Mathilde Cousin

— 

Illustration d'une fillette ayant de la fièvre.

Illustration d'une fillette ayant de la fièvre. — CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

  • Un article alarmiste alertant « sur une épidémie mortelle de rougeole en Europe » est largement partagé sur Facebook. « Les autorités craignent le pire », précise l'article.
  • Il y a bien une recrudescence de la maladie dans l'UE.
  • En France, une jeune fille est morte de la rougeole cette année.

Vous avez peut-être croisé sur Facebook des publications assez alarmistes, qui avertissent d’un développement inquiétant de la rougeole. « Epidémie mortelle de rougeole en Europe, les autorités craignent le pire à l’approche de Noël », titre par exemple la page Facebook Bien-être. Ce post a été partagé plus de 1.000 fois.

Le post sur la rougeole de la page
Le post sur la rougeole de la page - Capture d'écran Facebook

Si on regarde plus en détail l'article qui est associé au post, la situation de la France n’est pas évoquée, contrairement à ce que pourrait laisser entendre le titre. Il est fait allusion à « deux dangereux cas » au Royaume-Uni, sans qu’on ne sache quand ces cas ont été détectés, ni pourquoi ces cas sont « dangereux ». Selon le même article, « d’autres épidémies actives ont été reportées en Roumanie, en Italie, en Allemagne et en Irlande. » Toutefois, aucune source n’est indiquée pour tous ces cas, ce qui alerte sur le contenu de l’article.

« Il y a effectivement une épidémie de rougeole actuellement en Europe, avec près de 14.000 cas déclarés entre novembre 2016 et octobre 2017 », détaille à 20 Minutes un représentant de Santé publique France, l’agence nationale de santé publique. Selon des données collectées par le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), ce sont la Roumanie, l’Italie et l’Allemagne qui ont enregistré le plus grand nombre de cas sur cette durée. La Roumanie a enregistré 41 % du total des cas, l’Italie 36 % et l’Allemagne 7 %.

Un décès en France

30 personnes sont mortes dans l’UE pendant cette période, dont 20 en Roumanie et quatre en Italie. Un décès a été enregistré en France : il s’agissait d’une jeune fille de 16 ans, qui n’était pas vaccinée.

Sur le seul mois d’octobre, 450 cas ont été déclarés aux autorités européennes. C’est la Grèce qui a été ce mois-ci la plus touchée, avec 167 cas, dont un malade qui est décédé.

>> A lire aussi : VIDEO. Rougeole: Cinq questions pour tout savoir sur cette maladie

L’ECDC s’est penché sur le profil des malades. Entre novembre 2016 et octobre 2017, les experts ont retrouvé l’histoire médicale de 12 904 cas. 87 % d’entre eux n’étaient pas vaccinés, 8 % avaient reçu une seule injection, 3 % avaient reçu deux doses ou plus et 2 % étaient vaccinés sans qu’on ne sache le nombre d’injections qu’ils avaient reçu.

La plus grande proportion de personnes non vaccinées, qui s’élève à 96 %, se trouve chez les bébés âgés de moins d’un an, « qui étaient trop jeunes pour avoir reçu la première dose du vaccin contre la rougeole », souligne les experts européens.

Quelle est la situation en France ?

Du 1er janvier au 31 juillet de cette année, 405 cas de rougeole ont été déclarés, détaille Santé publique France. Cela a donné lieu à 168 hospitalisations. Ce sont les enfants de moins d’un an qui sont là aussi les plus touchés. « Ceci est très préoccupant car les complications (neurologiques ou pulmonaires notamment) sont plus fréquentes et sévères dans ce groupe d’âge que chez les jeunes adultes », développent les autorités sanitaires françaises.

Comment combattre la maladie ?

Pour protéger ceux qui ne peuvent pas être vaccinés, les enfants de moins d’un an par exemple, et pour éradiquer la maladie, il faut atteindre un taux de vaccination de 95 % à deux ans pour les deux doses de vaccin. Aucun département n’atteint actuellement cette barre, précise l’agence de santé publique. On peut imaginer que ce taux évoluera dans les prochaines années, une nouvelle loi instaurant en France onze vaccins obligatoires dès 2018. Le vaccin ROR (rougeole, oreillons et rubéole), qui est simplement recommandé à l’heure actuelle, va devenir obligatoire pour les enfants né en janvier 2018. Il le sera aussi en Italie, où dix vaccins vont devenir obligatoires pour entrer à l'école.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Vous souhaitez que l’équipe vérifie une information ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.