Gironde: Un cas de méningite détecté chez un enfant scolarisé en école maternelle

SANTE L’agence régionale de santé de la Nouvelle Aquitaine indique qu’une méningite a été détectée chez un enfant de 5 ans fréquentant l’école maternelle de Saint-Quentin-de-Baron, près de Libourne en Gironde…

E.P.

— 

Une méningite a été dépistée chez un enfant de 5 ans qui fréquente l'école maternelle de Saint-Quentin-de-Baron en Gironde.

Une méningite a été dépistée chez un enfant de 5 ans qui fréquente l'école maternelle de Saint-Quentin-de-Baron en Gironde. — Capture d'écran Google maps

Un cas de méningite (infection invasive à méningocoque) a été diagnostiqué ce mardi chez un enfant de cinq ans fréquentant l’école maternelle de Saint-Quentin-de-Baron, près de Libourne en Gironde, informe l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine.  L’enfant a été rapidement pris en charge par les équipes de l’hôpital Pellegrin à Bordeaux et son état est considéré comme rassurant.

>> A lire aussi : Côte d'Azur: A Grasse, un homme de 28 ans succombe à une méningite

Des traitements préventifs

La liste des personnes ayant été en contact avec l’enfant malade a été dressée. Il a été proposé par courrier à 66 enfants et 12 adultes de suivre un traitement antibiotique. Une réunion d’information destinée aux parents d’élèves aura lieu ce jeudi à 18 h30 au sein de l’école.

Les médecins généralistes et pharmaciens du secteur ont, eux aussi, été informés afin qu’ils puissent répondre aux interrogations des familles et rester vigilants sur la survenue de symptômes types de la méningite : fièvre, forts maux de tête, raideur plus ou moins marquée au niveau de la nuque, nausées et vomissements et dans certains cas, des taches nécrotiques ou purpuriques (« bleus » ne s’effaçant pas à la pression) peuvent apparaître sur l’ensemble du corps.

>> A lire aussi : Paris: Un cas de méningite mortelle à à l’Université américaine, un second soigné et 200 étudiants vaccinés

« Il faut noter que les risques de contagion sont exceptionnels, le méningocoque étant un germe très fragile dans le milieu extérieur. Aucune autre mesure n’est nécessaire, ni éviction scolaire des sujets en contact, ni désinfection des locaux ou fermeture d’établissement », assure l’Agence Régionale de Santé dans son communiqué.

>> A lire aussi : Bretagne: Deux cas de méningite détectés dans un lycée de Dinan