Nutrition: Manque ou excès de nourriture, la quasi-totalité de la planète a un grave problème d'alimentation

MALNUTRITION Que ce soit pour la dénutrition ou la suralimentation, les enfants sont particulièrement touchés...

L.Gam.

— 

(Photo d'illustration) Un enfant en surpoids le 9 octobre 2017 en Allemagne.

(Photo d'illustration) Un enfant en surpoids le 9 octobre 2017 en Allemagne. — RALF HIRSCHBERGER / DPA / AFP

Toujours aussi alarmiste : le Global Nutrition Report, publié ce samedi, alerte sur les problèmes de la quasi-totalité de la population mondiale avec l'alimentation. D'après cette étude annuelle qui porte sur 140 pays, ils sont à l'origine du ralentissement du « développement humain dans son ensemble ».

Deux problèmes majeurs se distinguent : d'un côté, la dénutrition avec plus de 155 millions d'enfants de moins de 5 ans en retard de croissance à cause d'un manque de nourriture, et de l'autre la suralimentation qui touche au moins deux millirads d'habitants.

>> A lire aussi : Les recommandations nutritionnelles peu adaptées aux pays pauvres

Pour résoudre cette menace sur la santé publique, les auteurs du rapport insistent sur l'augmentation obligatoire des financements à l'échelle planétaire, de manière à les tripler par rapport à aujourd'hui.

Une sous-alimentation globalement en baisse

Dans le monde, 52 millions d'enfants ont un poids insuffisant par rapport à leur taille tandis que 41 millions d'enfants de moins de 5 ans sont considérés comme trop gros, indique le rapport. Région la plus touchée par ce fléau : l'Amérique du Nord, où un tiers de la population est obèse.

>> A lire aussi : Sédentarité: Une baisse préoccupante du nombre de femmes physiquement actives

Le rapport tempère cependant ses chiffres sur la sous-alimentation puisqu'ils sont en baisse partout dans le monde.