Noyaux d’abricots: Attention à l’intoxication au cyanure

EMPOISONNEMENT Un Australien de 67 ans a été victime d’empoisonnement après avoir consommé de l’extrait de noyaux d’abricots…

20 Minutes avec agence

— 

Des abricots sur une branche. illustration

Des abricots sur une branche. illustration — AUSLOOS HENRI/SIPA

On ne mettra jamais assez en garde contre les potentiels dangers de l’automédication. Une étude publiée dans BMJ Case Reports, révèle qu’un sexagénaire persuadé que les noyaux d’abricots constituaient un remède contre le cancer s’est empoisonné avec le cyanure qu’ils contenaient.

Un extrait « maison »

L’homme, en rémission d’un cancer de la prostate, fabriquait son propre extrait et en prenait deux cuillères à café par jour depuis cinq ans, en plus d’un produit similaire acheté dans le commerce.

A la faveur d’une intervention chirurgicale, les médecins ont remarqué que leur patient souffrait d’hypoxie (niveaux d’oxygène anormalement bas). Ils ont procédé à des analyses et celles-ci ont révélé que l’homme avait un taux de cyanure 25 fois supérieur aux niveaux acceptables.

>> A lire aussi : Fruits et légumes: Seulement un Français sur quatre en consomme cinq par jour

Mortel même à faibles doses

Les noyaux d’abricots contiennent de l’amygdaline. Ce composé chimique naturel est transformé en cyanure lors de la digestion. En grande quantité, celui-ci peut provoquer vertiges, vomissements, convulsions, troubles respiratoires et cardiaques.

>> A lire aussi : Grande-Bretagne: Il mange des noyaux de cerises et termine à l'hôpital, empoisonné

La substance devient mortelle quand on en trouve entre 0,5 et 3,5 mg par kilos de poids corporel dans l’organisme. Et la consommation de plus de trois amandes crues d’abricot peut faire dépasser ce seuil. Le sexagénaire, lui, a finalement retrouvé un état normal au bout de trois jours après avoir arrêté de consommer sa mixture maison.