Servi frappé, le Moscow Mule est aussi agréable que rafraîchissant. Mais ce mélange de vodka, jus de citron vert et ginger beer peut aussi s’avérer dangereux pour la santé.

Le cocktail est généralement servi dans une timbale en cuivre, qui permet de garder la boisson au frais et de rendre la bière encore plus pétillante. Or, au contact d’un breuvage au pH inférieur à 6 comme le Moscow Mule, le métal deviendrait potentiellement toxique.

« Provoquer des maladies alimentaires »

C’est le message lancé par les responsables de la Division des boissons alcoolisées de l’Iowa (Etats-Unis) dans un bulletin publié le 28 juillet dernier, alertés par la popularité grandissante du cocktail.

« Une concentration élevée en cuivre est toxique et peut provoquer des maladies alimentaires. Lorsque les surfaces en cuivre ou en alliage de cuivre entrent en contact avec des produits acides, les aliments ou boissons peuvent les absorber », indique le document.

>> A lire aussi : Nantes : Mojito, Piña Colada… Il invente des cocktails express à base de granité

Vin, vinaigre et jus de fruit

Parmi les substances dangereuses au contact du cuivre, on trouve notamment le vin, le vinaigre ou le jus de fruit. Une intoxication alimentaire  causée par le métal peut provoquer vomissements, diarrhées et autres douleurs abdominales. Mais aussi une insuffisance hépatique à plus long terme.

Mais que les amateurs du Moscow Mule se rassurent, ils peuvent continuer de consommer leur cocktail préféré dans un gobelet certes en cuivre, mais recouvert à l’intérieur d’une pellicule d’acier ou de nickel.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Un bar de Washington renonce à servir son cocktail baptisé «Pill Cosby»