La consommation simultanée de marijuana et de caféine présenterait des risques sérieux pour la santé.

L’information prend de l’importance au moment où certains pays et plusieurs états américains ont légalisé l’usage récréatif du cannabis. Certaines entreprises commercialisent d’ailleurs « des dosettes de cafés et de thés infusées au cannabis », rapporte Live Science.

>> A lire aussi : Café-cannabis, le mélange fumeux qui cartonne aux Etats-Unis

Des troubles de la mémoire

La caféine agirait comme un amplificateur des effets de la drogue et pourrait causer des troubles neurologiques, notamment au niveau de la mémoire, selon le docteur Sergi Ferré, interrogé récemment par Live Science. « Toute substance qui libère de la dopamine (…) voit ses effets augmentés par la caféine », explique ainsi le spécialiste de l’Institut national américain sur l’abus de drogues (NIDA).

Or le tétrahydrocannabinol (THC) présent dans le cannabis a justement comme caractéristique de « stimuler les neurones dopaminergiques dans tout le cerveau ».

Plus de risques chez les jeunes

Le chercheur s’était déjà intéressé à la question de l’interaction entre le cannabis et la caféine en 2012.

>> A lire aussi : Cannabis: Une consommation précoce perturberait les résultats scolaires

Grâce à des expériences menées sur des rats, le scientifique et son équipe avaient montré que les problèmes de mémoire pouvaient s’aggraver sous l’effet de la combinaison des deux substances. Le phénomène était particulièrement préoccupant chez les jeunes, dont le cerveau n’est pas totalement développé.

Plus de café pour moins de cannabis ?

Dans une autre étude sur le sujet, publiée en 2014 dans la revue scientifique The Journal of Neuroscience, Sergi Ferré avait administré les deux molécules à des singes. Les résultats indiquaient que les primates recevant davantage de caféine consommaient moins de THC.

Un constat dont s’était emparé Newsweed, média français d’actualité du cannabis, en déduisant que le mélange caféine - marijuana pouvait permettre de baisser sa consommation de drogue.

« Une mauvaise idée »

Mais, pour le chercheur américain, le mélange caféine-cannabis reste une « mauvaise idée ». D’autres médecins se montrent moins alarmistes.

A cause de la diversité génétique et des caractéristiques propres à chacun, « combiner les drogues aura un effet différent sur différentes personnes », estime par exemple Gary Wenk, spécialiste de la psychologie et de la neurologie à l’université d’été de l’Ohio (Etats-Unis).