Sur la table d’opération, Abhishek Prasad joue de la guitare. Cet Indien a subi une intervention chirurgicale pour se faire retirer une tumeur au cerveau. Pour cette opération à risque, les chirurgiens ont préféré le maintenir éveillé. L’objectif ? Permettre aux médecins d’identifier les parties de son cerveau qui contrôlent les fonctions cognitives, c’est-à-dire les sens : le toucher ou encore la parole. Et ne causer aucun dommage.

Si cette opération paraît exceptionnelle, d’autres patients ont subi des interventions chirurgicales en étant éveillés. Il y a notamment le violoniste américain Roger Frisch, qui souffrait de tremblements des mains. Pour guider les neurochirurgiens vers la partie du cerveau où ils devaient lui poser un implant, un violoniste professionnel a dû jouer de son instrument pendant son opération.