Antibiotiques: Un chercheur marocain aurait mis au point une alternative à base d'huiles essentielles

MEDECINE Sa découverte, à base d'huiles essentielles, fait trembler l'industrie pharmaceutique...

20 Minutes avec agence

— 

Adnane Remmal, professeur et chercheur en biologie à l’université de Fès (Maroc).

Adnane Remmal, professeur et chercheur en biologie à l’université de Fès (Maroc). — Capture d'écran Youtube / EPOfilms

Son invention pourrait révolutionner le monde de la médecine.

Adnane Remmal, professeur et chercheur en biologie à l’université de Fès (Maroc), a mis au point une substance naturelle qui rendrait à nouveau opérationnels des antibiotiques devenus inopérants à cause de la résistance de certaines bactéries.

 

>> A lire aussi : Une Américaine tuée par une bactérie résistante à 26 antibiotiques

Le Prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets

A terme, les huiles essentielles contenues dans ce traitement pourraient même se substituer aux antibiotiques.

Le chercheur marocain a récemment reçu le Prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets pour son travail.

Il tient ainsi une promesse qu’il s’était faite étant jeune : « En 1987, j’étais jeune chercheur en PhD au centre d’Orsay à Paris. À la fin de mes études, mon tuteur insistait lourdement pour que je reste travailler avec lui (…) Mais je m’étais engagé envers moi-même à revenir au Maroc faire bénéficier mon pays de mes nouvelles compétences. Donc je suis rentré », raconte l’intéressé, cité par BFM TV.

Le résultat de dix ans de recherche

Le scientifique a rapidement orienté ses recherches vers la lutte contre les infections. Il a collaboré avec un chimiste et un spécialiste des huiles essentielles pour tenter de mettre au point une alternative aux antibiotiques.

Après dix ans de recherche, les trois scientifiques sont parvenus à élaborer cette substance capable de « redynamiser » les antibiotiques aux vertus devenues inopérantes. Le tout sans effet secondaire.

Le premier médicament « entièrement » marocain

Sa découverte va bientôt être commercialisée grâce à un accord passé avec un laboratoire pharmaceutique local. Disponible début 2018 si tout va bien, il s’agira du premier médicament entièrement marocain.

Avec ce produit, c’est toute l’industrie pharmaceutique qui tremble.