Hypnose, méditation, yoga... Faites le plein de bien-être avant le bac!

SANTE A quelques jours des premières épreuves du bac, des spécialistes de la relaxation livrent à « 20 minutes »​ des méthodes pour réviser dans les meilleures conditions…

Océane Marache

— 

De nouvelles pratiques se révèlent bénéfiques à l'approche du baccalauréat

De nouvelles pratiques se révèlent bénéfiques à l'approche du baccalauréat — PIXATHLON/SIPA

Améliorer sa concentration, doper sa mémoire, atténuer son stress… Alors que les révisions du bac battent leur plein, hypnose, méditation et yoga peuvent être de bonnes méthodes pour aider des candidats sous pression. Découvrez les astuces que des spécialistes de ces pratiques ont confiées à 20 Minutes.

>> A lire aussi : Pour réussir son bac, «il n’y a pas de recette miracle»... Découvrez les conseils d'un prof youtubeur

L’hypnose : pour contrer les pensées négatives

Les périodes d’examens sont connues pour entamer le moral des jeunes. Un réel frein pour bien commencer une journée de révisions. L’hypnose apparaît alors comme une bonne alternative pour chasser les idées noires. « Ça n’a rien de magique, on essaie juste de comprendre comment le cerveau fonctionne, en faisant surtout travailler l’inconscient », explique à 20 Minutes  Sabine Marin, hypnothérapeute.

L’inconscient, grand chapitre au programme de philosophie, est sollicité lors d’une séance d’hypnose. Cet état permet « d’apprendre à déconnecter, à s’isoler de l’extérieur pour arriver à des pensées positives », commente Jean Doridot, également hypnothérapeute, selon qui cette méthode « apaise l’esprit ». Soucieux du bien-être des jeunes, il a développé une application, Zenfie, basée sur l’auto-hypnose dont peuvent user les étudiants depuis chez eux.

La mémoire, elle, se travaille plutôt à part. « On a tous une excellente mémoire, mais personne ne sait s’en servir », déclare Sabine Marin. Lors de stages consacrés aux étudiants, elle leur permet de se connecter à ce fameux « potentiel intérieur ». Elle a également des astuces très simples que les étudiants tendent à oublier. « Pendant l'examen, il ne faut surtout pas avoir envie de faire pipi, avoir faim, avoir soif car le cerveau est distrait et ne pense pas à l’épreuve du bac même si c’est le plus important », explique-t-elle.

>> A lire aussi : Mémoire: Ils développent une méthode pour doubler la capacité du cerveau en un mois

Le yoga : pour détendre son corps

Un dos plein de nœuds, des maux de ventre, un besoin de faire craquer ses os… autant de petites manifestations du corps qui en disent long sur la tension psychologique des bacheliers. Elles sont dues au stress et ont directement un impact sur la mémoire et la concentration. En prendre conscience et les canaliser, voilà les objectifs d’une séance de yoga.

L’organisme Recherche sur le Yoga dans l’Éducation (RYE) travaille depuis 40 ans sur des techniques exclusivement destinées aux étudiants. Contactée par 20 Minutes, Hélène Plaziat, responsable des formations au RYE et professeur de yoga, explique qu’il faut « partir du corps, pour envoyer un message de bien-être au cerveau ». A travers des postures, des réflexions et même de la méditation, le yoga apprend à « mieux gérer son stress, même pendant une épreuve et à reprendre confiance en soi », indique-t-elle.

Contrairement aux idées reçues, le yoga « se pratique partout, précise la professeur de yoga, à partir du moment où l’on ne se concentre pas que sur les postures ». Chaque personne respire sans cesse, mais «se concentrer sur sa respiration et la contrôler aide à s’énergiser de nouveau », précise-t-elle.

Autre source vitale à ne pas négliger: le sommeil. Vous pensez à l’examen, à ce qu’il vous reste à faire, à ce que vous ne maîtrisez pas, et ce cercle vicieux peut durer jusqu’à pas d’heure. Hélène Plaziat conseille donc, pour bien dormir, des postures de yoga qui permettent de se recentrer sur soi : « Il faut s’allonger sur le dos, placer ses mains sur son ventre » et surtout, respirer !

>> A lire aussi : Les cinq nouvelles tendances en matière de yoga

La méditation : pour se vider la tête

« Comment j’organise ma journée de demain ? Comment je vais faire pour tout réviser ? Pourquoi je n’ai pas commencé avant ? » La tête d’un lycéen est en pleine ébullition quelques jours avant le bac. La méditation permet justement de contrer ce phénomène en faisant faire une pause au cerveau. Si certaines séances sont dispensées dans des établissements, tous les candidats n’ont pas la chance de pouvoir les suivre car « c’est une pratique qui n’est pas rapide, les effets sont visibles sur le long terme », estime-t-on à l’École occidentale de la méditation.

A quelques jours du bac, il existe cependant quelques options. Une responsable de l’École occidentale de la méditation préconise « d’écouter des audios, avec la voix d’un professeur ». La méditation « n’aide pas directement à se détendre, ajoute-t-elle, ça aide plutôt à voir à l’intérieur » pour apprendre à se connaître, apprendre à voir la façon dont on fonctionne. Ce cheminement permet ainsi d’aborder plus sereinement les événements du quotidien. Une pratique qui ne nécessite pas grand-chose si ce n’est un coussin et de ne pas être allongé. S’endormir n’est pas de la méditation… même si ça contribue à votre bien-être en période de révisions !