Résistance aux antibiotiques: Philippe Glaser, de l'institut Pasteur, a répondu à vos questions

VOUS INTERVIEWEZ A l'occasion du Pasteurdon 2016, Philippe Glaser, chercheur à l'institut Pasteur, a répondu à vos questions sur la page Facebook de «20 Minutes»...

Charlotte Murat

— 

Philippe Glaser, de l'institut Pasteur

Philippe Glaser, de l'institut Pasteur — 20 Minutes

A force d’avoir prescrit trop d’antibiotioques, beaucoup sont devenus inefficaces. Les bactéries qu’ils étaient censés combattre ont muté et sont devenues super-résistantes. Résultat, chaque année en France, 158.000 personnes sont infectées par ces bactéries face auxquelles la médecine devient impuissante. Et aujourd’hui, on peut mourir d’une infection, encore jugée « banale » il y a quelques années.

>> A lire aussi : La résistance aux antibiotiques sera à l'origine de 10 millions de morts en 2050

Le monde scientifique est donc confronté à une urgence pour trouver de nouvelles armes. Car les bactéries sont responsables de maladies comme les pneumonies, les bronchites, les otites, les méningites, les angines, les panaris ou encore les infections urinaires.

A l’occasion du Pasteurdon 2016, Philippe Glaser, responsable de l’unité Ecologie et évolution de la résistance aux antibiotiques à l’institut Pasteur, a répondu aux questions des internautes  sur la page Facebook de 20 Minutes

 

 

 

 

 

Mots-clés :