Journée du pied: Les trois commandements pour garder des pieds en bonne santé

SANTE Quelques mesures simples permettent de préserver ces organes malmenés...

Anissa Boumediene

— 

Beaucoup de Français négligent la santé de leurs pieds, des mesures simples permettent pourtant de les préserver.

Beaucoup de Français négligent la santé de leurs pieds, des mesures simples permettent pourtant de les préserver. — A.BARON/SIPA

Ils sont mal-aimés, maltraités, négligés, mais que ferions-nous sans nos pieds ? Dotés chacun de 28 os, 16 articulations et 107 ligaments, ils supportent notre poids tout au long notre vie, nous permettent de nous tenir debout et de nous déplacer. Et méritent à ce titre d’être un peu chouchoutés. A l’occasion ce jeudi de la Journée nationale du pied, on vous explique comment garder les vôtres en pleine santé.

Porter des chaussures adaptées

« A chaque chaussure son usage, insiste Muriel Montenvert. Les chaussures de ville pour tous les jours, les tongs pour la plage, les talons hauts pour sortir et les baskets pour le sport ». Les baskets, pourtant si confortables, ne devraient donc pas être portées au quotidien ? « Le port répété de baskets pose deux problèmes, indique la podologue. D’abord côté hygiène, parce qu’on transpire beaucoup dans des baskets, on a chaud dedans, et ce double combo humidité et chaleur est le terrain parfait pour développer des verrues et des mycoses ». De quoi calmer notre goût pour ces chaussures si confortables, peut-être même trop confortables. « Quand le pied est "trop à l’aise", il s’étale et s’élargit », indique Muriel Montenvert. Les coquettes elles, éviteront de resterjuchées sur des talons hauts : « les talons, c’est pas moins de 2 cm et pas plus de 6 », prescrit la podologue.

Mais pour porter les chaussures les plus adaptées à ses petons, encore faut-il les acheter au moment le plus opportun. Et comme le pied a tendance à enfler au cours de la journée, le meilleur moment pour faire son shopping chaussures, c’est « en fin de journée ». Et si le modèle qui vous fait de l’œil n’est disponible que dans la pointure en dessous de la vôtre, passez votre chemin. « C’est primordial d’acheter des chaussures qui vous vont bien et tout de suite, conseille Muriel Montenvert. Il ne faut pas se dire que les nouvelles chaussures se feront, elles doivent s’adapter aux pieds et pas l’inverse ».

Avoir une bonne hygiène des pieds

Ce n’est pas très glamour, mais les pieds, c’est comme les parties intimes : il faut les laver tous les jours. « C’est l’une des seules parties du corps très souvent enfermée, donc si on ne veille pas à leur hygiène, des problèmes dermatologiques de type mycose peuvent apparaître : la peau se desquame, démange, brûle, c’est vraiment désagréable », explique Muriel Montenvert, pédicure podologue et secrétaire générale de l’Union Française pour la Santé du Pied. Donc on les lave quotidiennement au savon et à l’eau et on veille à bien les sécher, surtout entre les orteils, « là où les champignons adorent se loger ». S’ils sont secs, « il faut appliquer un soin émollient et hydratant », préconise la podologue. S’ils transpirent, un soin déodorant spécial et des chaussettes en coton seront vos meilleurs alliés.

Côté pédicure, s’il est important de prendre soin de ses pieds, il ne faut toutefois pas faire n’importe quoi. « Il ne faut surtout pas couper ses ongles dans les coins, sinon gare aux ongles incarnés, prévient-elle. Et si on a des cors ou des durillons, il ne faut pas essayer de les enlever soi-même, parce qu’on risque de se blesser et d’avoir une infection ». Dans ce cas, direction le podologue.

Consulter

« Avoir mal aux pieds n’est pas quelque chose de naturel, mais c’est tellement fréquent que la plupart des gens pensent que c’est normal, et ne consultent pas », regrette Muriel Montenvert. La pratique n’est pas encore suffisamment ancrée dans les mentalités, pourtant, aller chez le podologue devrait être un réflexe, un peu comme on va chez le dentiste ou l’ophtalmologue. « Il faut consulter une fois par an, cette visite de contrôle permet de s’assurer de la bonne santé du pied et vérifier qu’aucun problème de posture ne s’est déclaré », explique Muriel Montevert.

Les personnes diabétiques, qui doivent porter une attention particulière à leurs pieds, doivent quant à elles profiter des 4 à 6 séances de podologie prises en charge à 100 % par l’Assurance maladie chaque année.

Mots-clés :