Aujourd’hui, 800.000 Français souffrent d’un cancer. Si les causes des pathologies cancéreuses sont à 60 % liées à l’âge ou à l’hérédité des patients, 40 % trouvent leur origine dans notre environnement et nos habitudes alimentaires.

>> A lire aussi : Le cancer est la maladie la plus redoutée par les Français

Tabac et l’alcool sont d’ailleurs les deux principales causes de cancer en France, selon le rapport Les Cancers en France, publié par l’Institut National du Cancer. La cigarette tue ainsi 47.000 personnes chaque année (soit près d’un tiers des 150.000 décès annuels) et représente un coût social de 120 milliards d’euros. Parmi les 15 types de cancers causés par le tabac, le plus mortel reste celui du poumon, auquel seul un malade sur cinq survit.

Deux millions de mammographies sont effectuées chaque année

Le travail des spécialistes pointe également du doigt de sérieuses inégalités des Français face aux cancers. Sociales, d’abord, puisque 70 % des deux millions de salariés exposés à des substances toxiques dans leur activité professionnelle sont des ouvriers. Mais aussi des inégalités géographiques, car le risque de développer un cancer est plus élevé chez les sujets vivant dans des zones exposées aux métaux lourds ou au rayonnement nucléaire.

Il existe néanmoins des raisons d’espérer. En effet, le dépistage et le traitement des pathologies cancéreuses s’améliore dans le pays. Deux millions de mammographies sont, par exemple, effectuées chaque année et on note une diminution des délais d’attente pour certains examens permettant le diagnostic. Or plus la détection du cancer est précoce, meilleures sont les chances de guérison. Ainsi, aujourd’hui, 95 % des cancers de la prostate se soignent.

Mots-clés :