Une vache salers à Mandailles-Saint-Julien, dans le Cantal.
Une vache salers à Mandailles-Saint-Julien, dans le Cantal. - THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le statut obtenu il y a près d’un an par la France, de pays à « risque négligeable », pour l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), ou maladie de la vache folle va-t-il être remis en cause ?

>> A lire aussi : La France passe de « risque maîtrisé » à «risque négligeable» pour la vache folle

Un cas d’ESB est en effet soupçonné dans un élevage de vaches salers des Ardennes, a annoncé ce mardi le ministère de l’Agriculture.

Une éventuelle confirmation interviendra dans une dizaine de jours, a souligné le ministère.

La France avait été requalifiée pays à « risque négligeable » pour cette maladie en mai 2015 par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le dernier cas d’ESB remontant à avril 2004 dans l’Hexagone.

Mots-clés :