40% des Français boudent le dentiste

BUCCO-DENTAIRE Et la moitié seulement n’y va qu’en cas d’urgence, selon l’Union française pour la santé bucco-dentaire...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une consultation chez le dentiste.

Illustration d'une consultation chez le dentiste. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Les Français n’aiment décidément pas le dentiste. Quatre sur 10 ne s’y rendent pas régulièrement, et la moitié seulement n’y va qu’en cas d’urgence, selon l’Union française pour la santé bucco-dentaire ( UFSBD), qui présente ces chiffres à l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire.

La raison ? Le manque de sensibilisation des patients d’une part. Ainsi, 36 % seulement considèrent que les problèmes dentaires peuvent avoir des répercussions sur la santé.

La prévention représente « une vraie chance » de pouvoir agir 

Ces comportements reflètent aussi les inégalités dans l’accès aux soins : selon l’UFSBD, 70 % des enfants d’ouvriers sont exempts de caries, contre 90 % parmi les enfants de cadres.

Pourtant, « le bucco-dentaire reste l’un des domaines de la santé où la prévention représente une « vraie chance » de pouvoir agir sur une pathologie totalement évitable », selon Sophie Dartevelle, présidente de l’UFSBD, citée par Pourquoi Docteur.

Les produits d’hygiène bucco-dentaire, bientôt des produits de première nécessité ?

Et si la prévention et certaines initiatives pour permettre à tous d’accéder à l’éducation à la santé bucco-dentaire ont déjà fait leurs preuves, l’UFSBD souhaite aller plus loin.

Elle propose notamment que les produits d’hygiène bucco-dentaire soient considérés comme des produits de première nécessité, leur permettant de bénéficier d’une TVA réduite.

>> A lire aussi : Il invente un enlèvement de toutes pièces pour échapper au dentiste

 

 

Mots-clés :