Un bébé prend son bain. Illustration.
Un bébé prend son bain. Illustration. - SIPA

Des lingettes, des shampoings ou encore des laits nettoyants dangereux pour la santé de bébé… L’enquête menée par l’ONG WECF fait froid dans le dos : sur 341 produits testés par ses soins, 299 sont composés d’ingrédients à « risque élevé ». Mais comment laver son enfant sans l’empoisonner ? 20 Minutes a posé la question à Catherine Salinier, pédiatre à Gradignan (Gironde) et membre de l’Association française de pédiatrie ambulatoire (Afpa).

Avec quels produits recommandez-vous de laver le corps d’un bébé ?

Il faut aller au plus simple en sélectionnant un nettoyant « syndet » qui ne contient ni savon, ni parfum. Le mieux est de l’acheter en pharmacie parmi les gammes d’hygiène pour bébé, reconnues. Ces produits ne sont pas forcément plus chers que ceux vendus en grande surface. Il est important de bien sécher la peau après la toilette. Notez que le syndet lave également très bien les cheveux des bébés. Pour les enfants plus grands, privilégiez un shampoing doux.

Quels conseils donnez-vous pour le changement des couches ?

Les fesses d’un bébé se lavent à l’eau ! Si vous avez besoin de les savonner, utilisez le syndet. Le liniment, qui est un mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux, peut être utilisé lors d’un déplacement, mais pas au quotidien. C’est un produit sain, non allergisant, mais l’eau du robinet suffit si les fesses de votre bébé sont saines et si elles sont irritées, l’huile n’est pas un bon nettoyant pour des plaies.

Faut-il bannir les lingettes ?

Il faut être raisonnable : ces produits cosmétologiques sont sans danger s’ils sont utilisés ponctuellement, c’est-à-dire lors d’un déplacement. Et dans ce cas-là, une lingette peut être très commode ! Certes, elle contient des substances irritantes ou allergisantes, mais ces dernières ne produiront leurs effets qu’en cas d’utilisation fréquente.

A quelle fréquence faut-il laver un enfant ?

Moins souvent ! L’eczéma atopique est de plus en plus fréquent chez les enfants, notamment en raison de lavages trop fréquents. Seuls les mains, les fesses et le visage d’un bébé doivent être lavés quotidiennement. Sinon, un bain tous les trois à quatre jours suffit et il ne doit pas durer 30 minutes, mais quelques instants seulement. Le long bain où bébé joue doit être limité à une séance par semaine. Dès que les enfants marchent et courent, ils transpirent, le lavage quotidien est donc recommandé. Mais il faut privilégier la douche au bain.

Faut-il appliquer des crèmes pour le corps ?

Non. Si le bébé a une peau saine, aucune crème n’est nécessaire et si elle est irritée, il faut consulter son médecin traitant pour se faire prescrire une crème cicatrisante. Si vous avez envie de masser votre bébé, n’utilisez surtout pas d’huile d’amande douce, qui est très allergisante. Elle peut sensibiliser l’enfant, qui risque de développer des allergies aux fruits à coque à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Les produits d’hygiène pour adulte peuvent-ils être utilisés pour l’enfant ?

Non, sauf si le parent utilise un syndet pour sa toilette quotidienne. Il faut comprendre que la peau d’un bébé est en plein développement : elle est plus sensible, plus fine et plus poreuse que celle d’un adulte et laisse donc davantage passer les substances irritantes et allergisantes.

Les produits bios sont-ils à privilégier ?

Je n’en ai aucune idée. J’aurais tendance à penser que ces produits sont plus sûrs, sans que la sécurité soit toutefois absolue.

De plus en plus de parents se lancent dans la fabrication maison des produits d’hygiène pour bébé. Est-ce une bonne solution ?

Tout dépend des produits qu’ils utilisent. Les matières brutes ne doivent pas contenir d’huiles essentielles, de parabens, de conservateurs ou encore de parfums… Il est donc sans doute plus simple d’acheter un syndet en pharmacie.

Mots-clés :