Illustration: Une femme tenant un tasse de café.
Illustration: Une femme tenant un tasse de café. - Crédit : PureStock/SIPA

Du café pour perdre du poids et améliorer les performances intellectuelles. Telle est la promesse du « Bulletproof diet ». Le secret de ce nouveau régime qui fait fureur aux Etats-Unis ? Le « Bulletproof Coffee » (« café pare-balles » ou « qui marche à tous les coups », en français), une boisson à base de café sans mycotoxines (des microchampignons qui apparaissent pendant la fermentation) et enrichi d’une cuillère de beurre et de quelques gouttes d’une huile pure en triglycérides.

Du thé au beurre de yack au café à l’huile

C’est lors d’un voyage au Tibet en 2004 que Dave Asprey, affaibli par l’altitude, découvre le thé au beurre de yack. Bingo, l’effet énergisant de la boisson est direct. Et Dave Asprey d’importer l’idée au pays de l’Oncle Sam, terre des régimes en tout genre.

Un sportif et entrepreneur, bien inspiré, qui vient donc d’être élu parmi les 100 personnalités les plus influentes du secteur de la santé et du bien-être.

« Le cerveau reçoit de l’énergie qui ne provient pas du sucre »

« Le matin, vous buvez ça et tout de suite vous ne pensez plus à manger pour un bon moment. Le cerveau reçoit de l’énergie qui ne provient pas du sucre, les fringales disparaissent et vous retrouvez une espèce de liberté. Vous perdez du poids parce que votre métabolisme fonctionne, mais vous ne grignotez pas entre les repas », explique celui qui a rapidement senti le bon filon.

 

 

Un argumentaire qui fait mouche puisque le « Bulletproof diet » cartonne désormais aux Etats-Unis auprès du grand public qui a vu sportifs ou célébrités (telles que l’actrice Shailene Woodley, star du film Divergente, ou l’humoriste Jimmy Fallon) succomber au café miracle.

Remercier l’effet placebo

Reste que ce régime à base de café enrichi est loin de faire l’unanimité chez les experts en alimentation. Ceux-ci lui reprochent de faire sauter le petit-déjeuner, repas considéré comme le plus important de la journée et tempèrent l’enthousiasme des fans du « Bulletproof Coffee ».

« Si vous pensez qu’en buvant une tasse de cette boisson, vous allez vous sentir bien et avoir un super mental, ce sera probablement le cas en raison de l’effet placebo », résume sans ambages Amy Schnabel, nutritionniste dans un hôpital de Los Angeles (Californie, Etats-Unis).

Une levée de fonds de neuf millions de dollars

De son côté, l’Association britannique de diététique a listé, en 2016, ce régime « Bulletproof » dans le Top 10 des régimes de célébrités à éviter. Elle estime qu’il repose sur un principe de classification des aliments « en contradiction avec les recommandations de santé » et dont l’efficacité n’est pas prouvée.

Un argumentaire qui semble, cette fois-ci, moins séduire. Preuve en est, l’empire diététique que s’est rapidement construit Dave Asprey autour de ce café au beurre et à l’huile. Un empire riche de best-sellers, de produits dérivés, d’une boutique dans la très chic ville de Santa Monica (Californie) et d’une levée de fonds de neuf millions de dollars.

Mots-clés :