Illustration d'un plant de cannabis.
Illustration d'un plant de cannabis. - Jeff Chiu/AP/SIPA

Clouée chaque mois par de fortes crampes et douleurs dans le bas-ventre ? Envie de pleurer en réalisant que votre boîte d’ibuprofène est vide ? Bienvenue dans le monde franchement pas merveilleux des règles douloureuses, ou dysménorrhée pour les initiées. Mais ces temps de souffrances pourraient peut-être bien être révolus grâce à une entreprise californienne, qui a mis au point un suppositoire vaginal à base de cannabis.

Soulager de l’intérieur

On vous arrête tout de suite : non, on ne plane pas après utilisation de ce comprimé vaginal à la marijuana. Ce dispositif, baptisé Foria Relief, s’insère dans le vagin de la même manière qu’un tampon et n’a qu’une action locale. Composé de beurre de cacao bio, mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, ce comprimé vaginal a vocation à soulager les douleurs menstruelles à la source, de l’intérieur.

« Relief a été soigneusement conçu pour maximiser les propriétés de relaxation musculaire et antalgique du cannabis sans provoquer d’effet psychotrope », précise la marque californienne. En gros, 15 à 30 minutes après insertion du comprimé, votre utérus est shooté, mais vous, vous n’êtes pas stone. Le mécanisme diffère des médicaments disponibles pour soulager les règles douloureuses, à savoir principalement des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), à l’instar de l’ibuprofène. Et représente aussi un espoir pour les femmes souffrant d’endométriose, dont les douleurs intenses ne sont pas soulagées par les AINS classiques.

Pas encore approuvé par les autorités

Mais il ne faut pas voir trop vite la voie du salut dans ce suppositoire vaginal. Le dispositif n’a pas encore été approuvé par la FDA, l’agence américaine du médicament, confesse la marque. Aucune étude clinique officielle n’a été réalisée à ce jour sur le Foria Relief et les bons résultats avancés reposent sur les commentaires des utilisatrices de ce produit. Autre bémol : le prix de dispositif, 44 dollars (environ 40 euros) la boîte de quatre suppositoires. Certes pas de quoi craquer le PEL, mais ce n’est quand même pas donné.

Foria n’en est par ailleurs pas à son coup d’essai en matière de produits intimes à base de cannabis. Outre ce comprimé vaginal, la marque a aussi commercialisé l’an dernier un spray lubrifiant aux vertus aphrodisiaques, à utiliser cette fois dans un cadre plus coquin.

Mots-clés :