Un moustique tigre. (Illustration)
Un moustique tigre. (Illustration) - AP / SIPA

Le Vieux continent n’est pas à l’abri de zika, ce terrible virus connu pour entraîner des cas de microcéphalie aux enfants nés d’une mère l’ayant contracté. Comme l’indique France TV Info ce dimanche, plusieurs médias européens font état de cas de virus identifiés en Europe.

>> A LIRE. Le virus zika peut débarquer en France métropolitaine l’été prochain

Dans le détail, El Pais évoque deux cas de contamination en Catalogne. Les deux personnes touchées, deux femmes, ont attrapé le virus en Amérique du Sud fin 2015 et sont depuis guéries. En Grande-Bretagne, la BBC fait état de trois Britanniques ayant contracté le virus à la suite d’une piqûre de moustique survenue là encore en Amérique du Sud. Enfin, selon le décompte de France TV Info, la Radio télévision suisse parle de cas survenus sur le territoire suisse et décrits comme bénins.

Des milliers de cas recensés en Amérique latine

Des milliers de cas de microcéphalie ont été recensés en Amérique latine chez les nourrissons, et les autorités de plusieurs pays ont invité à la prudence ceux qui se rendent dans ces régions. Il n’existe pas de traitement curatif, ni de vaccin contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes. Ces manifestations sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées, et se manifestent dans les trois à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.

L’Organisation panaméricaine de santé (OPS) a fait état de 13.500 personnes touchées par le virus en Colombie et d’une centaine de bébés présentant une microcéphalie, le gouvernement tablant sur 600.000 cas en 2016.

Au Brésil, 3.893 cas (dont 49 décès) ont été recensés en 2015, contre 1.248 en novembre, et seulement 147 sur toute l’année 2014. Le virus Zika frappe aussi au Salvador (5.561 malades) et au Honduras (608). Quelques dizaines de cas sont recensés dans d’autres pays.

Mots-clés :